DOMUNI UNIVERSITAS

Se former autrement: les cours à la carte

Cours à la carte
Choisissez le cours en utilisant le moteur de recherche puis cliquez sur le titre pour voir le plan détaillé. 

  • Cours accompagné : vous avez accès à la plateforme d'enseignement et votre étude est supervisée par le professeur. Validation académique de 3 ECTS transférables.
  • Cours en lecture seule: vous recevez le cours en pdf dans les 48 heures

Vous pouvez aussi suivre les cours à la carte en anglais, en espagnol.

Rechercher les cours

A la source du droit international : l'école de Salamanque

A la source du droit international : l'école de Salamanque

Au XVIe siècle, la doctrine du droit naturel est reprise et développée par les juristes théologiens de l’Ecole de Salamanque. Initiée par l’enseignement du dominicain Francisco de Vitoria et diffusée par ses disciples, l’Ecole espagnole participe du « réveil du thomisme" caractérisant la période. Elle est reconnue comme la source du droit international.

Analyse comparative des théologies morales de K. Rahner, et J. Fuchs

Analyse comparative des théologies morales de K. Rahner, et J. Fuchs

IN110-Analyser moralement l’acte humain à partir de chacune de ses composantes, présente un intérêt certain. Mais on ne peut jamais oublier que cet acte humain est aussi l’acte d’un homme, qu’il s’inscrit dans la totalité d’une vie absolument unique et ordonnée à l’absolu jusque dans ses multiples fragilités.

Aristote II: De l'être à l'acte

Aristote II: De l'être à l'acte

PHIL1001 Ce cours envisage la métaphysique, l'éthique et la politique d'Aristote à partir des acquis du cours précédent.

Ce que les philosophes disent du vivre-ensemble

Ce que les philosophes disent du vivre-ensemble

L’essentiel pour un être humain n’est pas d’exister mais de mieux être, et ce, en collaboration avec son prochain, avec lequel il vit. La vie se déploie ainsi comme une communion, un vivre-ensemble, possibles uniquement en projetant la paix au coeur des relations mutuelles.
Comment construire cette paix ? A la lumière des écrits de John Locke, Thomas Hobbes, Jean-Jacques Rousseau, Karl Marx, Axel Honneth et Jürgen Habermas, ce cours tend à répondre à cette question.
En pensant la vie sociale en termes de contrat, de lutte ou encore de consensus rationnel, ces philosophes apportent un éclairage sur la quête de liens sociaux durables et efficaces, pour un «vivre-ensemble» harmonieux et pacifique.

De la lutte pour l'existence à la lutte pour la reconnaissance mutuelle chez Axel Honneth

De la lutte pour l'existence à la lutte pour la reconnaissance mutuelle chez Axel Honneth

Exister et mieux être constituent les défis majeurs auxquels l’homme est confronté depuis toujours. En effet, pour l’homme, le plus important n’est pas le fait de se découvrir existant mais l’effort continu et continuel de se faire exister et de vivre par ses propres actions pour un mieux être. En ce sens, l’homme est toujours porté vers la lutte pour l’existence dans le but d’améliorer sa condition de vie.

Désir et liberté

Désir et liberté

IN036    Ce cours est rempli d’Espérance. Il conduit vers le but de toute vie : la Communion, « étape » de la vie spirituelle spécifiquement chrétienne, liée à la découverte de Dieu, Père Fils et Esprit.

Dieu au delà de l'être

Dieu au delà de l'être

IN187    Pour Levinas, la tâche de la philosophie consiste à annoncer l’indicible dans des propositions : «l’autrement qu’être s’énonce dans un dire qui doit aussi se dédire pour arracher ainsi l’autrement qu’être au dit où l’autrement qu’être se met déjà à ne signifier qu’un être autrement».

Doctrine sociale de l'Eglise

Doctrine sociale de l'Eglise

IN123    A l’instar d’autres matières ecclésiales interdisciplinaires, comme le droit canonique ou l’histoire de l’Église, la doctrine sociale de l’Église s’apparente à une matière mixte qui ressortit à deux matières à la fois, la théologie et l’anthropologie philosophique

Du devoir de désobéir

Du devoir de désobéir

Ce cours sera disponible en novembre 2018

Eléments pour une réflexion sur la Bioéthique

Eléments pour une réflexion sur la Bioéthique

IN140    Ce cours est le fruit d’une enquête et d’une réflexion sur une réalité importante. Il concerne la santé et plus radicalement la vie et la mort.

Ethique économique

Ethique économique

PE001    La première partie du cours assure les fondements, des besoins. La deuxième partie s’attache à l’éthique macro-économique. La thèse est celle de la nécessité de la médiation politique pour saisir les enjeux d’éthique macro-économique. La troisième partie est consacrée à l’éthique micro-économique.

Ethique économique 1ère partie

Ethique économique 1ère partie

Pour porter un jugement éthique sur l'économie, il faut faire l'effort de comprendre les mécanismes économiques. Il faut aussi passer par la philosophie et l’anthropologie pour comprendre ce qu’est l’éthique et qui est l’homme. L’éthique économique est donc, par essence, pluridisciplinaire.
 

Ethique économique 2ème partie

Ethique économique 2ème partie

Beaucoup de termes sont utilisés pour ce que les anglo-saxons appellent « business ethics » : éthique de l’entreprise, éthique en entreprise, éthique des affaires, éthique dans l’entreprise, mais aussi responsabilité sociale de l’entreprise, voire entreprise citoyenne. Le terme « éthique de l’entreprise », souvent utilisé, pose un problème de fond : une entreprise peut-elle avoir une éthique ?
 

Ethique économique et sociale

Ethique économique et sociale

IN190  L’éthique économique et sociale est une approche nouvelle rendue nécessaire dans le tourbillon des crises financières et économiques récentes, d’autant plus qu’avec la mondialisation,les impacts de ces crises sont planétaires et affectent des populationsqui ne sont pas responsables

Foucault, penseur de la norme

Foucault, penseur de la norme

PHIL030   A partir de la norme, Foucault étudie différentes institutions, le travail, l’école, l’armée, l’hôpital, la prison, la sexualité.

Histoire et enjeux éthiques de la mondialisation

Histoire et enjeux éthiques de la mondialisation

IN094. Le thème : parler de la mondialisation, c’est évoquer l’histoire de l’humanité, ses étapes, son évolution. Dans un contexte chrétien et même théologique, c’est en quelque sorte, voisin d’une théologie de l’histoire, d’une approche des signes des temps, une réflexion sur l’intervention de Dieu dans l’histoire des hommes, la place de l’Esprit Saint et celle de l’Eglise.

Initiation à la doctrine sociale de l'Église

Initiation à la doctrine sociale de l'Église

IN032    Les grands problèmes qui touchent notre planète sont abordés : la Mondialisation, la Dette, les Droits de l’enfant, l’Environnement, l’Eau, et aussi l’Intégrité de la Création, avec les importants problèmes du réchauffement de la Terre.

Introduction à la philosophie politique, 1ère partie

Introduction à la philosophie politique, 1ère partie

Ce cours est une introduction aux auteurs majeurs de la philosophie politique. On y interroge principalement la nature de la politique et les valeurs autour desquelles elle s’articule. En proposant une réflexion qui va de l’Antiquité aux Lumières, on cherche à montrer comment le sens même de ces questions évolue, notamment avec la rupture de la Modernité. On y oppose ainsi la pensée antique de Platon et Aristote à celles de Bodin, Hobbes et Rousseau, à partir d’un ensemble de textes qui accompagnent le cours.
 

Introduction à la philosophie politique, 2ème partie

Introduction à la philosophie politique, 2ème partie

Ce cours prend acte de la rupture de la Modernité pour en proposer la critique à partir de la philosophie contemporaine. Interrogeant les philosophies politiques de Kant, Hegel, Marx, Rawls et Taylor, on peut comprendre les nouveaux termes dans lesquels les questions traditionnelles se posent, à savoir la nature de la politique et l’origine des valeurs qui la fondent. Tout comme dans la première partie de cette Introduction, le cours est accompagné de nombreux extraits d’œuvres choisis pour leur intérêt pédagogique.
 

Introduzione all'etica politica

Introduzione all'etica politica

L'etica politica studia il fenomeno della socievolezza e ne vede l’attuazione migliore nello Stato. Quindi studia il fine dello Stato, che è il bene comune, e analizza le vie e i mezzi per conseguirlo; le vie sono le leggi, i mezzi le virtù, in particolare la prudenza e la giustizia.

« 1 2 3 ... »