DOMUNI UNIVERSITAS

A la source du droit international : l'école de Salamanque

A la source du droit international : l'école de Salamanque

Au XVIe siècle, la doctrine du droit naturel est reprise et développée par les juristes théologiens de l’Ecole de Salamanque. Initiée par l’enseignement du dominicain Francisco de Vitoria et diffusée par ses disciples, l’Ecole espagnole participe du « réveil du thomisme" caractérisant la période. Elle est reconnue comme la source du droit international.

Crédits ECTS: 3

Professeur : Marie Monnet

Objectifs

  • Faire découvrir l'importance de l'école de Salamanque dans le contexte de la Conquista
  • Exposer la réception de l'Ecole de Salamanque tout au long de l'histoire.
  • Montrer comment Locke s'est inspiré de certains thèmes développés par l'Ecole de Salamanque et en particulier par Vitoria.
  • Montrer comment la construction européenne s'inspire lointainement de l'Ecole de Salamanque

Acquis

  • Une connaissance précise du contexte historique qui a vu l'émergence de l'Ecole de Salamanque
  • Pouvoir présenter l'influence de l'Ecole de Salamanque sur son temps.
  • Savoir exposer les influences de l'Ecole de Salamanque aux différentes époques de l'histoire.
  • Pouvoir argumenter à propos des droits humains pour les fonder philosophiquement et théologiquement
  • Comprendre la relation entre la théologie et les autres domaines du savoir, telle que la présente l'Ecole de Salamanque.

Validation

  • Un devoir de 5 pages, en choissant un sujet parmi les trois qui sont proposés.
  • Un examen en présentiel, pendant 3 heures.

1ère partie – L’Ecole de Salamanque, source du Droit International

1. Naissance d’un ius communicationis chez Vitoria

A. La mobilité constitue la communitas orbis

1. Une gradation conceptuelle
2. Un modèle universaliste

B. La mobilité façonne la souveraineté

1. L’origine théologique d’un dominium
2. Penser la gouvernance, comme interdépendance sans domination

2. Des lois de Burgos (1511) aux Leyes Nuevas (1562)

A. L’apport de l’Ecole de Salamanque au législateur

1. Les « premiers contacts »
2. La mobilité serait-elle au fondement de la modernité juridique ?

B. La réception des leçons vitoriennes

1. Domingo de Soto dans la Controverse de Valladolid (1550) et De Iustitia et Iure(1553)
2. Les ruptures opérées par Vitoria, révélées par ses disciples

2e partie – La réception de l’Ecole de Salamanque : Grotius et Locke, lecteurs de Francisco de Vitoria

 1. La liberté de circulation dans Mare Liberum

A. Le prolongement de la Lettre aux Indiens

1. Au commencement était la liberté de commercer
2. La symbolique de la mer ou la densification du droit naturel

B. L'infléchissement de la Lettre aux Indiens

1. La mer n'est pas une mitoyenneté mais un héritage indivis
2. L'autonomisation du concept de ius communicationis

2. La mobilité au principe du libéralisme naissant chez Locke

A. L'impact du ius communicationis sur la première mondialisation

1. Au commencement est la liberté
2. Droit de clôture et droit de circulation

B. Ius communicationis et lex mercatoria

1. Le marchand, figure majeure du ius communicationis
2. Premier processus d'universalisation des normes