DOMUNI UNIVERSITAS

Master complémentaire Droits Humains

Master complémentaire Droits Humains

Crédits: 60

Durée : 1 an (étalement possible)

Condition d'admission : être titulaire d’un Master 2 en sciences juridique (ou titre jugé équivalent)

Le cursus se déroule comme suit :

  • 4 cours au choix
  • 1 séminaire au choix
  • 1 mémoire avec soutenance ou 1 rapport de stage

Le champ des droits humains est complexe.
Il implique une démarche interdisciplinaire et conjugue nécessairement une approche théorique et une approche de terrain.
Les cours et les séminaires sont dispensés par des enseignants impliqués sur le théâtre des conflits (Afrique du Sud, Chiapas, Colombie, RDC, Moyen-Orient…) ou sur des thèmes brûlants (protection des enfants, minorités, réfugiés…).

 
Le choix des cours

Les cours éligibles au programme sont accessibles ci-dessous, avec leur plan détaillé. Le choix des cours est fait par l'étudiant, après son inscription administrative. Ce choix est validé par la direction des études.

Liste des cours

La protection de l'environnement dans les conflits armés

La protection de l'environnement dans les conflits armés

DRT003  La protection de l’environnement dans les conflits armés est une matière récente en droit international. Elle est évolutive. Les états légifèrent en cette matière au fur et à mesure que l’humanité est confrontée aux catastrophes environnementales et aux conséquences irréversibles des conflits armés.

Droit international humanitaire

Droit international humanitaire

DRT002r  Ce que l'on appelle communément le DIH, c'est l'étude du droit relatif aux conflits armés. On entend là : leur qualification des conflits armés, l'occupation, les conflits transnationaux, la distinction entre civils et combattants ainsi que les conséquences relatives aux statuts et régimes juridiques qui en découlent. Il existe d'autres aspects comme la conduite des hostilités, la participation directe aux hostilités, l'assistance humanitaire, la mise en œuvre du droit humanitaire, les droits de la personne, etc.

Les théories de la reconnaissance

Les théories de la reconnaissance

DRT006  Le mot « reconnaissance » est un terme doté d’une signification précise en philosophie morale et politique, une signification qui diffère des acceptions plus communes du terme. D’une part, le champ sémantique et technique couvert par cette notion n’est pas celui de la gratitude, tel le sentiment moral que l’on peut expérimenter lorsqu’on se sent le « débiteur » d’autrui. La reconnaissance, au sens où nous l’entendons ici désigne la reconstruction des rapports sociaux (Ferry), le développement de rapport positif par l’estime de l’autre et le respect de sa différence (Honneth et Taylor), la justice sociale ou la redistribution équitable de biens et avantages socio-économiques (Fraser), l’échange symbolique de dons de reconnaissance entre partenaires (Hénnaf et Ricœur).

Philosophie de la guerre

Philosophie de la guerre

DRT008. Étymologiquement, la guerre vient du vieux germanique werra (simple exclamation ; cri de guerre) qui donnera war (en anglais) et que l’on retrouve dans Wehrmacht ou Bundeswehr (en allemand). Le mot grec polemos viendrait de poles qui désignait le grand nombre ; le mot latin bellum viendrait de duellum (le duel) que Horace ou Plaute utilisaient pour désigner la guerre. Nietzsche, dans La généalogie de la morale fait dériver duellum de duonus, forme archaïque de bonus qui suggère que le guerrier est le « bon ». L’origine antique est passée dans nos adjectifs : le grec polemos donne polémique, le latin bellum donne belliqueux, belligérant ou belliciste.

Droit international pénal

Droit international pénal

DRT009  Le droit international pénal se définit comme un ensemble de règles qui visent à proscrire certains comportements et à rendre responsables les auteurs de ces comportements. Ces règles permettent ou obligent les États à poursuivre et à punir les auteurs des crimes. Le droit international pénal règlemente également les aspects procéduraux devant les juridictions internationales pénales.

Les femmes dans les périodes de post-conflit : analyse des grands enjeux

Les femmes dans les périodes de post-conflit : analyse des grands enjeux

DRT010r Ce cours, composé de lectures, a pour objectif de vous faire réfléchir aux enjeux de genre dans les périodes de post-conflit.

Les lectures discutent de la place des femmes durant cette temporalité, souvent difficile à délimiter, qu’est l’après-conflit, ainsi que des liens entre les périodes de conflit et de reconstruction. Les textes proposés reposent sur une constatation commune : les femmes sont particulièrement touchées par les conflits armés, mais leurs places dans les structures décisionnelles relatives à la reconstruction de la société sont souvent minimes.

Droit international des droits de la personne

Droit international des droits de la personne

DRT014. L'objectif général du cours est de développer et d'approfondir chez les élèves la connaissance, la compréhension et la réflexion sur et autour du régime international de protection des droits de la personne

Droit international des réfugiés

Droit international des réfugiés

DRT013. Ce cours traite des conditions humaines connues par les personnes réfugiées.
La situation des réfugiés est une problématique qui n'est pas nouvelle et toujours d'actualité et ce, notamment au regard de la multiplication
des causes de déplacements.
Les questions suivants seront au cœur de ce cours :

  • Comment les États répondent à ce phénomène mondial de plus en plus complexe ?
  • Qui est réfugié ?
  • Comment reconnaître un réfugié ?
  • Qu'implique cette reconnaissance ?

Critical Analysis of the Modern Theory of Human Rights: Lack of A Coherent Theoretical Framework

Critical Analysis of the Modern Theory of Human Rights:  Lack of A Coherent Theoretical Framework

DRT 011. The Universal Declaration of Human Rights (henceforth UDHR) is both a point of arrival and a point of departure regarding our contemporary understanding of human rights. As a point of arrival, the UDHR is the result of an attempt to collate the “wisdom of the ages,” in order to find the best way to ensure the protection of the rights of all—especially after the atrocities committed during the two world wars.

The course plan:

  1. Achievement and Failures of the Modern Theory of Human Rights
  2. Consequences of a Lack of Theoretical Framework
  3. The Need for a Theoretical Framework
  4. A Plausible Solution
  5. From Natural Law to Natural Rights
  6. Finnis' Contribution to the Justification of the Theory and Praxis of Human Rights vis-à-vis the Catholic Church's theoretical framework

Droit régional et international relatif aux droits de l'enfant et la mise en oeuvre

Droit régional et international relatif aux droits de l'enfant et la mise en oeuvre

DRT016. Le présent cours se focalise sur les droits de l’enfant. Il explore le système international de promotion, de protection, de supervision et d’évaluation de la mise en œuvre des droits de l’enfant. A cet effet, le cadre juridique composé d’instruments internationaux et de standards consacrés dans des instruments juridiquement non contraignants des Nations Unies et de ses organes spécialisés sont identifiés, explorés et analysés, sans toutefois aller dans les détails. Les feuilles de route et les stratégies adoptées à l’issue de certains sommets et conférences spécifiques ou non aux droits de l’enfant des Nations Unies ont permis de rappeler les obligations internationales des Etats en matière de protection des droits de l’enfant avec des engagements spécifiques sur des actions concrètes.             

Le même exercice est fait au niveau régional (Afrique et Europe). L’analyse du droit régional pertinent s’articule autour d’instruments régionaux contraignants qui visent à se rapprocher au maximum des réalités régionales afin de mieux assurer la protection des enfants, y compris par des stratégies thématiques et la mise en place de mécanismes de suivi. 

L’articulation de l’ordre juridique international et de l’ordre juridique régional offre un cadre d’actions élargi et renforcé, et des opportunités multiples et multiformes pour les États, mais également les autres acteurs, y compris les organisations de la société civile (OSC), pour veiller, superviser, surveiller, évaluer, recommander, dialoguer et agir pour une meilleure protection des enfants.

 

Le plan de cours :

Chapitre 1 - Droit international relatif aux droits de l'enfant

Chapitre 2 - Droit régional relatif aux droits de l'enfant

Chapitre 3 - Mise en œuvre et monitoring du droit international et régional relatif aux droits de l’enfant

Conclusion