DOMUNI UNIVERSITAS

Master Droits Humains

 Présentation du Master Droits Humains

  • Ce Master a pour objectif d’offrir aux étudiant-e-s l’acquisition de solides connaissances et compétences tant sur le plan juridique, que sur le plan des sciences humaines (histoire, politique, théologie, philosophie, sociologie, etc.)
  • Cette conjugaison interdisciplinaire permettra aux étudiant-e-s non seulement de mieux comprendre les enjeux des droits humains, mais également de contribuer à une mise en œuvre plus efficace de leur protection. De plus, cette pluridisciplinarité signifie que les étudiant-e-s acquerront un appareil critique leur permettant de forger leur propre compréhension des problématiques touchant les droits humains.
  • Ce Master a été conçu de sorte que les étudiant-e-s adaptent leur programme en fonction de leurs centres d’intérêts. Dans cette optique, le Master offre une gamme de cours optionnels qui concernent des questions spécifiques et actuelles du développement des droits humains.
  • Enfin, le Master allie le théorique à la pratique en offrant aux étudiant-e-s la possibilité d’opter soit pour la rédaction d’un mémoire, soit pour un stage qui sera encadré par un organisme de terrain (ONG).

 Mémoire ou stage

  • L’étudiant prépare un mémoire, fruit d’une recherche liée à l’un des thèmes du Master.
  • Le projet s’initie dès la première année (6 ECTS), puis le mémoire est rédigé en seconde année, sous la direction d’un enseignant du master (21 ECTS). Il fait l’objet d’une soutenance finale (3 ECTS)

 Clinique juridique

  • La Clinique Juridique a une double vocation, pédagogique et sociale :
    1. Former les étudiants par une expérience du droit, en pratiquant des cas réels,
    2. Au service de personnes ou de populations défavorisées.
  • Les étudiant-e-s, sous la direction d’enseignants de l’université, élaboreront une réponse juridique à une « consultation » sur des faits et ce, en collaboration avec des avocats ou des ONG. En réalisant ce type de mandat, les étudiant-e-s approfondissent leurs habilités de recherche et de rédaction. Par ailleurs, ils apprennent à agir avec professionnalisme et jumèlent leurs connaissances et compétences théoriques à de réels cas pratiques.
  • Ce type d’expérience constitue un atout de taille puisque les étudiant-e-s seront directement en contact avec des professionnels agissant pour défendre les droits humains.

 Conditions d'admission au master Droits Humains

  • Étudiants issus d’un 1er cycle (Bachelor) en droit, science politique, histoire, philosophie, théologie, sc. religieuses, ou titre jugé équivalent ;
  • Membres d’ONG et d’associations de défense des droits humains ;
  • Spécialistes de la coopération, du développement, de l’aide humanitaire ;
  • Journalistes, fonctionnaires, membres du corps diplomatique, responsables politiques ;
  • Toute personne travaillant dans la protection des droits humains (refugiés…) titulaire d’un diplôme universitaire de 1er cycle ou équivalent (validation des acquis de l’expérience).

 Contrôle des connaissances

  • Chaque cours est évalué, soit par un devoir long (10-15 pages) où les étudiant-e-s sont amené-e-s à résoudre un cas pratique ou à réfléchir à une problématique juridique, soit par un ensemble de travaux plus brefs, sur base de readings.
  • Un examen de synthèse en présentiel (dans un centre d’examens agréé proche du domicile de l’étudiant) clôture le Master 1.
    La soutenance du mémoire ou du rapport de stage clôture le Master 2.

 Compétences visées par le Master Droits humains

  • La formation vise à former des juristes compétents et polyvalents dans le domaine des droits humains dans une perspective interdisciplinaire ;
  • Concernant les aspects juridiques, les étudiant-e-s maîtriseront la dimension internationale des droits humains par l’étude des systèmes de protection des droits humains offerts par les juridictions et institutions internationales ;
  • Concernant les aspects interdisciplinaires, les étudiant-e-s acquerront des outils en sciences humaines (histoire, philosophie, science politique, théologie, etc.) pour mieux saisir la mise en œuvre de la protection des droits humains ;
  • Au terme du Master, les étudiant.e.s auront une connaissance approfondie des enjeux relatifs aux droits humains, ce qui fera d’eux d’excellents praticiens dans les divers domaines mentionnés.

 Métiers visés

  • Par le caractère complet et interdisciplinaire de la formation, les étudiant-e-s auront vocation à travailler dans les domaines suivants (liste non exhaustive) :

    1. Secteur public : fonctionnaires, chargé-e-s de mission dans des Ministères, etc.; rapporteurs ou rapporteuses en juridiction, avocat/e, etc. ;
    2. Secteur privé associatif : collaborateur ou collaboratrice, formateur ou formatrice, responsable dans différentes ONG (nationales ou internationales) ;
    3. Secteur international : fonctionnaires, chargé-e-s de mission dans des organisation internationales telles que les Nations Unies, le Comité international de la Croix-Rouge, le Conseil de l’Europe, etc.

Pédagogie

  • L’enseignement favorise l’interactivité : les cours privilégient les apports théoriques et l’étude de cas pratiques. Les participants suivent également des séminaires qui favorisent la lecture d’ouvrages de référence.
  • La diversité de l’origine des intervenants assure la diversité des points de vue sur la question des droits humains. Elle offre un espace à la fois d’apprentissage et d’échange d’idées.

 Titre obtenu

  • Le Master en Droit est délivré par l’Université Domuni. Il représente 120 crédits ECTS
  • Le Master est délivré aux participant.e.s ayant suivi régulièrement les enseignements, répondu aux exigences du contrôle des connaissances, participé à la Clinique juridique ou à la Revue ainsi qu’ayant satisfait au travail de mémoire ou au rapport de stage.