DOMUNI UNIVERSITAS

Lecture théologique du livre de Job

Lecture théologique du livre de Job

La lecture du livre de Job présente un côté déroutant, car le livre est extrêmement complexe. C’est la raison pour laquelle il a été lu de manières fort diverses. Avant d’entrer dans le livre, il convient de faire une lecture cursive, pour laquelle je donne quelques repères en considérant le livre dans son unité textuelle.

Code du cours: IN127

Crédits ECTS: 3

Professeur : Dr Jean Michel Maldamé

Présentation

« De tous les livres de l’Ancien Testament, Job est le plus sublime, le plus poignant, le plus hardi, et en même temps le plus énigmatique, le plus décevant et j’irais presque jusqu’à dire le plus rebutant. Le langage est si fort, il déchaîne, comme la foudre, une telle déflagration à la fois de lumière, d’images, de son, que le lecteur reste étonné et confondu, en même temps, dès que l’homme de Hus élève la voix, qu’il est saisi aux entrailles. Quelle voix ! Qui a jamais plaidé la cause de l’Homme avec une telle énergie ? Qui jamais a trouvé dans les profondeurs de sa foi ouverture à un tel cri, à une telle vocifération, à un tel blasphème ? ». Ainsi parle Paul Claudel (Job, Paris, 1946).

 

La lecture du livre de Job présente un côté déroutant, car le livre est extrêmement complexe. C’est la raison pour laquelle il a été lu de manières fort diverses. Avant d’entrer dans le livre, il convient de faire une lecture cursive, pour laquelle je donne quelques repères en considérant le livre dans son unité textuelle.

Plan du cours

  • Ch. I. Les traductions du livre de Job
    1. Traduction du livre de Job en grec
    2. Traduction latine par s. Jérôme
  • Ch. II. Lectures traditionnelles
    1. Lectures patristiques : Grégoire le Grand
    2. Commentaire de saint Thomas
  • Ch. III. Lectures modernes
    1. Kant, lecteur du livre de Job
    Kant
    2. Kierkegaard
    3. Le mal comme excès
  • Ch. IV. lectures contemporaines
    1. Jung lecteur de Job
    2. Job au cœur de la violence sacrificielle (René Girard)
    3. Sylvie Germain et le silence de Dieu
  • Ch. V. Exégèse historico-critique du livre de Job
    1. Principe de l’étude exégétique
    2. Les contradictions relevées
    3. Les ruptures dans les dialogues
    4. Transposition des motifs dans les ajouts
  • Ch. VI. Analyse théologique des rédactions successives
    1. Le récit archaïque
    2. Première rédaction des dialogues
    3. Deuxième rédaction des dialogues
    4. Troisième rédaction
  • Ch. VII. Quel discours sur le mal face à Dieu ?
    1. Le langage du mythe
    2. Le discours de Sagesse
    3. La gnose
    4. La théodicée
    5. Le paradoxe