DOMUNI UNIVERSITAS

Cinéma et christianisme 1ère partie

Cinéma et christianisme 1ère partie

Dans ce cours, le père Joseph Marty, nous présente la relation complexe entre le cinéma et le christianisme.

La première partie : Le cinéma, comme lieu d'une expérience religieuse possible.

Crédits ECTS: 3

Professeur : Joseph Marty

Objectifs

  • Présenter le côté mystérieux du cinéma en ses différentes composantes
  • Montrer comment c'est une expérience sensible bien particulière
  • Démontrer que le cinéma est bien un art, tout en étant une industrie
  • Présenter des exemples

Acquis de l'apprentissage

  • Comprendre les critères des critiques de cinéma
  • Pouvoir expliquer comment la fiction, même irréelle présente, critique le comportement humain
  • Pouvoir présenter la place de l'humour
  • Savoir animer un cinéma club.

Validation

  • Un devoir à la maison, sans limite de temps, avec les documents disponibles sur un sujet choisi parmi trois proposés
  • Un examen en présentiel, par écrit, dans un centre agréé proche du domicile, 3h sans document.

Plan du cours Cinéma et christianisme 1ère partie

Introduction

1. Le cinéma, temple de l’image animée et sonorisée
Interlude sur des mots suggestifs
L’écran, fenêtre ouverte sur l’onirisme et le poétique
Le cinéma est un spectacle, enjeux et risques
Expérience sensible particulière
Le cinéma est une industrie et un art
La Rose pourpre du Caire (The Purple Rose of Cairo, Woody Allen, USA, 1985)

2. Le cinéma, école de la critique

Le cinéma, dispositif et art du dévoilement
En dévoilant les artifices de mise en scène le cinéma interroge le regard
La fiction révèle le comportement humain
L’humour critique et dénonce
Échanger après un film enrichit la vision

3. Le cinéma, chemin d’initiation

Précisions sur l’initiation
Les Fraises sauvages (Smultronstället, Ingmar Bergman, Suède, 1958)
Vers la joie (Till glädje, Ingmar Bergman, Suède, 1950)
Un chemin de fraternité : Rouge (Krzysztof Kieslowski, France-Suisse, 1993)
Itinéraire initiatique chez André Delvaux
Images contrastées de la figure paternelle
Éveil de la dimension symbolique et sacrée de l’Homo religiosus

Conclusion de la première partie