DOMUNI UNIVERSITAS

Herméneutique Philosophique

Herméneutique Philosophique

Présentation de la pensée herméneutique depuis ses origines grecques jusqu’aux herméneutiques contemporaines dites philosophiques : de Schleiermacher, Dilthey, Nietzsche, Heidegger, Betti, Gadamer et Ricœur.

Ce cours sera disponible en novembre 2018

Crédits ECTS: 3
Professeur : Christian Mongay Nyabolondo, msc
Claire Reggio

L'herméneutique

L’herméneutique désigne traditionnellement l’art d’interpréter les textes sacrés ou profanes. Elle est tantôt identifiée à l’exégèse ou à la philologie, tantôt comprise comme une réflexion méthodologique sur la pratique de l’interprétation dans ces disciplines.

L’herméneutique philosophique est donc une réflexion sur l’interprétation des textes : pourquoi les textes ont-ils besoin d’être interprétés ? comment les interpréter valablement... L’herméneutique philosophique ne se contente pas de scruter le texte pour en découvrir le sens, elle nous apprend que l’herméneute s’engage nécessairement de manière ontologique, existentielle vis-à-vis de texte dont il cherche le sens. Celui-ci ne lui sera dévoilé qu’au fur et à mesure de son engagement dans l’action, de sa pratique du message véhiculé par le texte. Les définitions de l’herméneutique seront donc multiples.

Message et langage entretiennent une relation dialectique : le locuteur ‘invente’ dans une certaine mesure la langue pour mieux rendre son message ; et la langue habille et impose au message une certaine forme. L’herméneutique essaie d’analyser cette interaction réciproque entre message et langage, entre l’existence du locuteur et le texte qu’il cherche à comprendre.

Plan du cours Herméneutique Philosophique

BIBLIOGRAPHIE
INTRODUCTION
Chapitre I : L’herméneutique des anciens
Chapitre II : LE PROJET HERMENEUTIQUE DE SCHLEIERMACHER
Chapitre III : L’HERMENEUTIQUE SELON WILHEM DILTHEY
Chapitre IV : NIETZSCHE
Chapitre V : L’HERMENEUTIQUE DE LA FACTICITE DE HEIDEGGER(1889-1976)
Chapitre VI : Hans Georg GADAMER ( 1900 -2002 )
Chapitre VII. Paul RICOEUR (1913-2005)
CONCLUSION GENERALE