DOMUNI UNIVERSITAS

Les différents usages du langage

Les différents usages du langage

Il a été montré, contre les néopositivistes, qu’il n’y a rien à corriger dans le langage ordinaire. Rendre compte de ce processus et établir que l’usage du langage n’est pas seulement assertif, mais qu’il y en a une pluralité d’usage rendue manifeste par les actes de langage, est l’objectif de ce cours indiquant aussi un regain d’intérêt actuel pour la philosophie de langage.

Crédits ECTS: 3

Professeur : fr Jean Paul Kamaheu op

Objectifs :

  • Rendre compte de ce processus
  • Etablir que l’usage du langage n’est pas seulement assertif, mais qu’il y en a une pluralité d’usage rendue manifeste par les actes de langage.
  • Situer le regain d’intérêt actuel pour la philosophie de langage.

Acquis pédagogiques :

Les compétences à acquérir sont les suivantes :

  • Une connaissance de la philosophie linguistique à la philosophie du langage
  • Une connaissance du positivisme d’Auguste Comte
  • Une connaissance théorie du sens du Tractatus logico-philosophicus et l’acte de langage du constat
  • Une connaissance des notions de « locutoire », de « perlocutoire » et d’« illocutoire »

  • Une connaissance des notions d’intention réflexive et d’unité première de signification des énoncés

 

Modalités d’évaluation :

  • Un devoir écrit (5p). Les étudiant.e.s seront invités à choisir un sujet à traiter parmi une liste imposée. Les sujets peuvent être soit sous forme interrogative, soit, sous forme affirmative.
  • Un examen en présentiel, à la fin du semestre.

 

Bibliographie :

  • ARMENGAUD F., La Pragmatique, (Que Sais-je ?), Paris, PUF, 1985. 

  • AUSTIN J. L., Quand dire, c’est faire, traduction de l’anglais en français et introduction de Gilles Lane, postface de François Récanati, Paris, Seuil, 
 

  • AUSTIN J. L., Philosophical Papers, Oxford, Clarendon Press, 1961. La traduction 
française est de AUBERT L. et HACKER A. N., Écrits philosophiques, Paris, Seuil, 
 

  • AYER A. J. (Ed.), Logical Positivism, New York, The Free Press, 1959. 

  • BENVENISTE E., Problèmes de linguistique générale, T1, Paris, Gallimard, 1974. 

  • BENVENISTE E., Problèmes de linguistique générale, T 2, Paris, Gallimard, 1976. 

  • BOOLE G., The mathematical Analysis of logic, Oxford, Basil Blackwell, 1965. 


 

Plan du cours "Les différents usages du langage"

Sigles et Abréviations
Liste des principaux symboles

Introduction 3

CHAPITRE I : De la philosophie linguistique à la philosophie du langage : du même à l’autre ? 8

1.1 Ecole philosophique (logique) d’Oxford et les philosophes du continent. 8
I.2 Les programmes de recherche 11
I.3 La destin du projet de recherche de la philosophie linguistique 12
I.4 Actualité de la philosophie du langage 16

CHAPITRE II : Le positivisme d’Auguste Comte 18

2.1 Le positivisme de Comte : son but, la loi des trois états et la taxinomie des sciences 20
2.2 Le développement du positivisme 25
2.3 Le positivisme, la politique et la religion 30

CHAPITRE III : La théorie du sens du Tractatus logico-philosophicus et l’acte de langage du constat 36

3.1 La théorie du sens du Tractatus logico-philosophicus 37
3.2 Récupération néopositiviste de la théorie du sens du Tractatus logico-philosophicus 41
3.3 Le physicalisme de Neurath 45

Chapitre IV : Les notions de « locutoire », de « perlocutoire » et d’« illocutoire » 51

4.1 La notion d’acte de langage 51
4.2 Le contenu propositionnel d’un acte de langage 58

Chapitre V : Les notions d’intention réflexive et d’unité première de signification des énoncés 63

5.1 L’intention réflexive 64
5.2 Les unités premières de signification des énoncés 67
5.3 Pour une approche interactionniste des actes de langage 73

Conclusion 78

BIBLIOGRAPHIE 80