DOMUNI UNIVERSITAS

Passion du Christ, souffrance et compassion dans la théologie de Johann-Baptist Metz

Passion du Christ, souffrance et compassion dans la théologie de Johann-Baptist Metz

Souffrance et compassion dans la théologie de Johann-Baptist Metz.

Scènes de la Passion du Christ - Hans Memling

Code du cours: TH024

Crédits ECTS: 6

Professeur : François Kabeya Lubanda

Description :

Le cours s’articule autour de trois chapitres. Le premier situe la compréhension de la Memoria passionis (mémoire de la passion) dans la théologie de Johann-Baptist Metz avant de considérer son impact sur la praxis de l’Église et dans la société. Dans une théologie marquée par la catastrophe d’Auschwitz et l’ouverture au tiers-monde, la mémoire de la passion renvoie à la souffrance du Christ et à la souffrance humaine. Car Jésus a vécu et enseigné non pas une mystique des yeux fermés, mais celle des yeux ouverts. Son regard premier fut porté non pas sur le péché, mais sur sa souffrance. En conséquence, l’oubli de la souffrance et l’hypersensibilité au péché sont perçus ici comme un dérapage et une perversion dans la pensée théologique.

Dans le deuxième chapitre, il est question de comprendre ce que Metz entend par compassion et de voir comment la mémoire de la passion du Christ et des hommes constitue le fondement d’une éthique de la compassion dans sa pensée. La compassion n’est pas une attitude passive, elle est une action, un engagement à la fois mystique et politique. Si Metz part d’une catégorie de la foi : Memoria passionis, il admet cependant que la sensibilité à la souffrance d’autrui est le propre de tout être humain. Cette sensibilité humaine pourrait être le point de départ d’une nouvelle politique qui prend en compte la souffrance d’autrui et le point nodal à partir duquel peut s’articuler un œcuménisme des religions. Elle pourrait être ce à partir de quoi l’amour de Dieu et du prochain peut être vécu et ce par quoi le christianisme pourrait se renouveler et atteindre tout le monde d’aujourd’hui.

Le troisième chapitre reprend les idées de l’auteur en les approfondissant. Sont proposés quelques thèmes par lesquels une éthique de la compassion pourrait se déployer, notamment ceux de la reconnaissance, de la responsabilité et de la libération. Est mise en évidence ici, l’importance des institutions comme médiations – à la manière de l’auberge pour le bon Samaritain – pouvant porter au loin et inscrire une telle éthique dans la durée.

Objectifs :

  • Connaître les événements qui marquent la théologie de Metz pour comprendre l’insistance de son auteur sur la mémoire de la passion.
  • Comprendre l’importance et la place qu’occupe la catégorie de la mémoire dans la théologie de Metz et le rapport qu’elle entretient avec d’autres catégories
  • Saisir la particularité de l’expression « mémoire de la passion » et le sens de la compassion dans la pensée de Metz.
  • Evaluer la pensée de Metz et l’approfondir.

Acquis de l’apprentissage :

  • La familiarité avec la pensée théologique
  • L’introduction à la théologie de Metz
  • Être capable de lire et de saisir le lien qui existe entre la catégorie de la mémoire de la souffrance et les autres catégories de la pensée de Metz 

Modalités d’évaluation :

  • Un quiz à la fin du cours et un devoir (rédaction) final