DOMUNI UNIVERSITAS

E-Séminaire : La figure du Christ des approches théologiques et pastorales africaines

E-Séminaire : La figure du Christ des approches théologiques et pastorales africaines

E-séminaire de Théologie

Sibiri Félix KOALA

Du 11 avril au 6 juin 2022

Code du cours: SEM70

Crédits ECTS: 6

Professeur : - -

ambiguïtés et perspectives d'équilibre

Présentation :

La réflexion que nous voulons partager dans ce séminaire est celle de l’invitation à approfondir la question de l’identité de la figure du Christ dans les jeunes églises africaines où l’homme de foi cherche encore des moyens et raisons de croire, encore tiraillé entre religiosité traditionnelle et nouveauté évangélique qui, parfois, ne donne pas l’évidence du bon accueil du mystère de celui venant de la part de Dieu aux hommes comme vrai Dieu et vrai homme. De notre regard, deux tableaux de la figure du Christ s’offrent au contexte africain : celui de la foi du peuple de Dieu (foi populaire) et celui de l’érudition scientifique du monde des théologiens (pensée systématique). Ces deux tableaux, diamétralement opposés, laissent l’impression d’une fragmentation de la figure du Christ qui n’est pas celle dont de longs siècles de débats ont permis d’afficher et d’affirmer la vérité : Jésus-Christ est vrai homme et vrai Dieu, en qui, il est reconnu « deux natures, sans confusion ni changement, sans division ni séparation, la différence des natures n’étant nullement supprimée par l’union… » (Chalcédoine, 451).

Dans le cas africain, cette figure du Christ est présentée par les théologiens avec la visibilité plus poussée de son humanité, et accueilli par le peuple de la ferveur chrétienne avec la seule visibilité de sa divinité. Le théologien, en insistant sur ce qui, de la culture africaine (attachée à la terre et au monde-ci) peut aider l’homme africain à mieux se retrouver dans son accueil du mystère divin, présente un Christ qui est l’ancêtre, l’aîné, le chef, le maître d’initiation, etc. Et le peuple de Dieu, désormais tourné vers la magnanimité du Ciel débonnaire, veut lever perpétuellement les yeux vers la Bonté suprême qui ne refuse rien à celui qui demande, et fait absolument tout pour l’homme sur la terre. Par moment, on se rend compte que l’attitude du Peuple de Dieu tire sa substance des approches mal comprises de certaines des théologies.

Il sied donc, à travers les trois étapes de ce séminaire, de questionner la foi chrétienne africaine dans son ensemble (celle de la foi populaire et celle de la pensée systématique) pour voir si elles font pleinement droit à la double nature de l’Envoyé du Père, à la fois Dieu véritable et pleinement homme. Ce parcours permettra d’en tirer des conclusions pour permettre aux chercheurs et futurs chercheurs de se positionner dans le débat christologique en contexte africain.