DOMUNI UNIVERSITAS

La fragilité, lieu de révélation

La fragilité, lieu de révélation

Contrairement à la connotation négative que cette notion véhicule, nous partons de l’hypothèse que la fragilité peut être une force, un lieu de révélation de l’amour de Dieu et d’ouverture fraternelle à l’autre.

Crédits ECTS: 3
Professeur : Pascal Brégnard

Résumé

Notre recherche est majoritairement basée sur la Bible et la littérature théologique, notamment les textes du Magistère, Maurice Zundel et François Varillon, mais notre champ d’investigation s’étend aussi aux sciences humaines, comme l’histoire et la philosophie. Nous faisons aussi appel à de grands témoins de la foi tel que François d’Assise ou Mgr Romero.
Notre réflexion confirme que la fragilité, source de souffrance, peut paradoxalement se transformer en une force créatrice. La Bible accorde d’ailleurs une place importante à la vulnérabilité, au travers de figures ou de thématiques emblématiques, mais aussi par le cheminement du Christ lui-même : en exposant sa propre fragilité jusqu’à mourir en Croix, Dieu nous révèle l’ampleur de son amour et nous rappelle l’égalité qui existe entre les hommes de toutes conditions.
Accepter de reconnaître la fragilité de Dieu, c’est-à-dire de remettre en cause notre conception d’un Dieu tout-puissant, revient à admettre notre propre vulnérabilité et, ainsi, à entrer dans une relation sincère et réciproque avec l’autre, quel qu’il soit. Car la personne en situation de fragilité a quelque chose à nous dire, de Dieu et de nous : elle nous rapproche de la parole divine, elle nous évangélise.
Depuis Vatican II et grâce au renouvellement théologique né entre autre en Amérique du Sud, l’Église a fait le choix de remettre la fragilité en son cœur. Mais, au sein des communautés chrétiennes, de nombreuses initiatives restent possibles et nécessaires pour mettre en œuvre la diaconie. Vocation même de l’Église et de chaque chrétien, elle devient source de joie et de paix.
 

Plan du cours : La fragilité, lieu de révélation

Introduction

Première Partie : La fragilité humaine, réalité paradoxale

1. Faiblesse, fragilité : des synonymes ?
2. La fragilité dans l’Histoire des hommes
2.1. Fragiles mais talentueux
2.2. La vulnérabilité, berceau de créativité
3. Le concept de vulnérabilité chez Lévinas
3.1. L’éveil par la souffrance et l'inquiétude
3.2. La vulnérabilité, à l’origine du sujet moral
3.3. La passivité et la faiblesse, des voies vers autrui
3.4. L’assignation et la responsabilité pour autrui
3.5. Conclusions et perspectives dans le cadre d'une éthique générale
4. La notion de résilience
4.1. Se reconstruire par ses propres forces
4.2. Un levier pour les plus fragiles
5. La vulnérabilité dans d’autres traditions : l’islam et le bouddhisme
5.1. La fragilité dans l’islam
5.2. La fragilité dans le bouddhisme

Deuxième Partie : dans la Bible, des fragilités sources de forces

1. Trois Figures bibliques : ces maillons faibles, vecteurs de la parole divine
1.1. Moïse, le libérateur bègue et peureux
1.2. Pierre, le beau parleur déloyal
1.3. Paul, l’agitateur criminel
2. Les forts Ayant le souci des gens fragiles : le Samaritain
3. La nuit : lieu de fragilité, lieu de révélation
3.1. La peur de la nuit dans l’inconscient collectif
3.2. Les ténèbres, entre menaces et forces de la création
3.3. La nuit, temps de la rencontre avec Dieu
3.3.1. Le combat de Jacob
3.3.2. Nicodème, le disciple de la nuit
3.3.3. La nuit : espace d’incertitude, présence de l’Autre

Troisième Partie : Dieu est fragile, comprendre autrement la « Toute-Puissance » de Dieu

1. L’incarnation, révélation de la fragilité de Dieu
2. La passion : nous prêchons un Christ crucifié
1.1. La révélation de la dignité et de l’amour de Dieu
1.2. Le dépassement du doute
3. Pâques : des disciples foudroyés à l’exposition de la fragilité ?
4. De la Pâque à la Pentecôte, la fragilité habitée par l’Esprit saint

Quatrième Partie : Vivre la fragilité comme lieu de révélation de la force authentique

1. La voie des possibles
1.1. Un Dieu qui souffre, un Dieu que l’on peut aimer
1.2. L’humilité, la porte ouverte au bonheur
2. Un chemin vers Dieu et vers l’humanité
2.1. Les fragiles, vecteurs ou messagers de Dieu
2.2. Rencontrer Dieu, l’autre et soi
3. Saint François d’Assise, une pauvreté choisie
3.1. Contexte historique : une Église puissante et triomphante
3.2. La naissance du mouvement franciscain
3.3. Amour et humilité : vivre la communion
4. Une Église fragile et humiliée
4.1. L’épreuve de la stérilité
4.2. L’épreuve de l’impuissance
4.3. L’épreuve de l’insignifiance
4.4. L’Espérance à travers les blessures
5. La fragilité, une notion toujours décriée
5.1. La théologie de la prospérité
5.2. Friedrich Nietzsche, opposant à la « morale des faibles »

Cinquième partie : l’attention aux plus fragiles ou l’effet Boomerang

1. L’attention aux pauvres dans l’Histoire de l’Église
1.1. Dans la Bible
1.2. Dans les premiers siècles
1.3. Dans l’histoire récente
2. Le « nouveau souffle » venu d’Amérique du Sud
2.1. L’option préférentielle pour les pauvres
2.2. La théologie de la libération
2.3. La fragilité aux sources de la paix : l’exemple de Mgr Oscar Romero
3. La diaconie
3.1. La définition de la diakonia d’après le Nouveau Testament
3.2. L’attention aux pauvres et la diaconie : un acte prophétique
3.3. Une arme de construction massive
3.4. Le risque de la professionnalisation et de la sous-traitance de la diaconie
3.5. Le rôle de nos communautés
4. Les fruits de l’ouverture à la fragilité diaconale
4.1. Don de la réciprocité
4.2. Don de l’accueil et de l’hospitalité
4.3. Don de l’annonce et de la célébration crédible
4.4. Don de la joie
4.5. Don de la paix, venue du Règne de Dieu

Conclusion

Bibliographie