DOMUNI UNIVERSITAS

La relation à Dieu selon Maurice Zundel

La relation à Dieu selon Maurice Zundel

Aujourd’hui, bien des personnes sont en quête du sens à donner à leur vie. Cette quête rencontre un foisonnement de propositions qui peuvent relever autant de la thérapie que de la spiritualité. Cette quête serait- elle due au fossé entre les exigences de la vie quotidienne et les valeurs spirituelles proposées par les religions ? Comment relever ce défi qui vient du plus profond du cœur de l’être humain ?
Ce questionnement est au centre de ce séminaire sur la relation à Dieu selon Maurice Zundel.
 

Crédits ECTS: 6
Professeur : Apollinaire Kahindo Kivyamunda

Aujourd’hui, bien des personnes sont en quête du sens à donner à leur vie. Cette quête rencontre un foisonnement de propositions qui peuvent relever autant de la thérapie que de la spiritualité. Cette quête serait- elle due au fossé entre les exigences de la vie quotidienne et les valeurs spirituelles proposées par les religions ? Comment relever ce défi qui vient du plus profond du cœur de l’être humain ?
Ce questionnement est au centre de ce séminaire sur la relation à Dieu selon Maurice Zundel.
Très sensible à l’humanisation des conditions de vie de tout être humain, M. Zundel innove une spiritualité personnalisée qui conduit à la transfiguration intérieure de l’homme et de la femme par une vision du Dieu de l’Evangile, totalement désapproprié et proche du marginalisé. L’être humain est, en effet, le point de départ de tout questionnement chez M. Zundel.

Conscient de la quête du sens qui habite l'être humain, Zundel axe sa pensée autour de la dignité humaine. Pour lui, au fond de tous les problèmes humains se trouve la question de Dieu. Connaître Dieu et en parler, c’est montrer que l’homme est perdu sans cette quête et sans cette rencontre de Dieu dans laquelle l’homme puise le sens à donner à sa vie. La question de Dieu est en même temps une question sur l’homme et inversement. Partant de cette anthropo-théologie, la prédication de M. Zundel accentue la dynamique d’un retour de l’homme en lui-même en vue d’une meilleure ouverture à Dieu.
De ce fait, l’être divin se révèle à travers l’histoire humaine comme Un et Trine. Il est relation vivante du Père au Fils. Le Saint-Esprit est la re-spiration d’amour qui répond à l’amour du Père et du Fils. La vie divine apparaît ainsi tout entière, concentrée dans ce don mutuel du Père au Fils et du Fils au Père, dans l’unité du Saint-Esprit. Dans cette communion trinitaire transparaît la toute-puissance de Dieu mais aussi sa fragilité : un Dieu désarmé, silencieux, crucifié, un Dieu livré entre les mains de l’homme.
Pour naître au monde et pour traverser l’histoire, ce Dieu trinitaire prend le visage que l’infirmité humaine lui prête et qu’Il assume comme un vêtement de pauvreté : le Christ, Verbe Incarné de Dieu. La relation de l’homme à Dieu comporte une dimension d’engagement et de responsabilité à l’égard de l’Autre et des autres. Tout homme est chargé d’une mission spécifique l’incorporant dans la dynamique ecclésiale comme acteur du salut tant individuel que collectif. La relation à Dieu est, de ce fait, constitutive de l’identité humaine.
La finalité de la relation à Dieu, selon M. Zundel, est de procurer le sens de l’Infini, la liberté et la joie de l’esprit à ceux qui s’engagent dans le dialogue avec l’Autre ou avec les autres. La relation à Dieu relève de l’attitude intérieure consistant à accueillir au fond de soi l’Hôte Invisible qui se révèle en nous révélant à nous-même. La relation fait appel à un pur rapport qui, sans rien ajouter à la réalité des choses ou des personnes, provoque en elles cette sorte d'extase qui les meut vers A(a)utrui. Dans cette expérience de communion à Dieu, « l’homme passe infiniment l’homme ».

 

Étape 1 . Quel homme ? L’homme comme ouverture vers l’Infini.

Qu'est-ce que l'homme, se demande M. Zundel ?
L’homme est le point de départ de tout questionnement chez M. Zundel. Conscient de la quête du sens qui habite l'être humain et de la radicalité du problème qu’est cet être humain lui-même, nous laisserons la parole à M. Zundel. Celui-ci déploie sa pensée autour de la thématique-clé : la dignité humaine. Il se fait le héraut de la naissance de l’homme à son humanité. M. Zundel lance un cri à tout homme qui se retrouve dans l’existence sans l’avoir préalablement choisie. Il l’appelle, non pas à la révolte, mais à l’humanisation de sa propre nature et des structures sociales environnantes. Autrement dit, l’homme à la naissance n’a pas encore acquis son humanité. Il a «à se faire homme, à devenir un humain ». Accéder à l’humanité est une exigence fondamentale qui s’impose à tout homme. L’homme a « à se faire homme».
 

Étape 2. Quel Dieu ? Dieu comme fondement de l’accomplissement humain.

L’être divin dans la conception de M. Zundel se révèle à travers l’histoire humaine comme Un et Trine. Ce Dieu n’est pas un solitaire qui se regarde. Il est relation vivante du Père au Fils. Le Saint-Esprit est la re-spiration d’amour qui répond à l’amour du Père et du Fils. La vie divine est tout entière, concentrée dans ce don mutuel du Père au Fils et du Fils au Père, dans l’unité du Saint-Esprit. La vie trinitaire est dans ce contact de Dieu avec soi à travers le regard vers l’Autre.
 

Étape 3. Le déploiement de la relation à Dieu chez Maurice Zundel.

« Je ne crois pas en Dieu, je vis Dieu », dit Maurice Zundel. Dieu se vit au quotidien dans l’existence de l’homme.
Tout en étant à l’origine de l’humanité, la relation à Dieu chez Maurice Zundel relève du domaine de l’indicible, du domaine de l’expérience d’une démission personnellement vécue qui a son couronnement dans l’effacement de soi. Dieu est un « Etre hautement Sacré » pour être sujet d’un discours humain. M. Zundel déconseille de parler de Dieu de peur de L’abîmer. «Portez-Le dans votre charité, dans votre respect, dans votre service, mais n’en parlez pas. Autrement vous L’abîmerez ! Justement, parce que Dieu est un secret que chacun doit découvrir, un secret unique que chacun doit découvrir d’une manière unique».

 

Étape 4. Deux particularités de la spiritualité et de la théologie de Maurice Zundel.

Cette dernière partie de notre Séminaire sera consacré à deux caractéristiques de la spiritualité de M. Zundel et de la théologie qui la sous-tend.
D’abord la maternité de Dieu chez M. Zundel : Un Dieu-Mère ; ensuite l’intériorité comme chemin vers Dieu.

 

Indications bibliographiques (ouvrages de Maurice Zundel)

Le Poème de la Sainte Liturgie, Saint-Maurice (Suisse), Ed. de l’Oeuvre Saint-Augustin et Paris, Desclée de Brouwer (version complètement remaniée de l’ouvrage de 1926). Autres éditions : 1936, 1939, 1942, 1946, 1954, 1991.
Notre Dame de la Sagesse, Paris, Cerf-Juvisy, 1935 ; réédité aux éditions du Cerf, Paris, 1951 ; 1979, 1995 et 1998.
L’Evangile Intérieur, Saint-Maurice, Ed. de l’Oeuvre Saint-Augustin et Desclée de Brouwer, Paris, 1936. Réédité aux éditions Desclée de Brouwer, Paris, 1939, 1942, 1946, 1951, 1977, 1986, 1991, 1997, 2007.
Recherche de la personne, Saint-Maurice, Ed. de l’Oeuvre Saint-Augustin et Paris, Desclée de Brouwer, 1938 ; réédité à Paris, aux éditions Desclée, 1990.
L’homme passe l’homme ; suivi de l’itinéraire, Paris, Ed. Sarment, Editions du Jubilé, 2005.
Recherche du Dieu Inconnu, Paris, Ed. Ouvrières, 1949 ; Paris, AMZ, 1986.
Rencontre du Christ, Paris, Éd. Ouvrières, 1951.
Croyez-vous en l’homme ? , Paris, Fayard, 1956 ; Paris, AMZ, 1987 ; réédité à Paris, Cerf, 1992 et 1998.
Morale et Mystique, Paris, Desclée de Brouwer, 1962 ; Québec, Ed. Anne Sigier, 1986 et 1999.
L’homme existe-t-il ?, Paris, Ed. Ouvrières, 1967, Paris, Le Sarment, 2004.
Je est un Autre, Paris, Desclée de Brouwer, 1971 ; Québec, Éd. Anne Sigier, 1986 et 1997.
Quel homme et quel Dieu. Retraite au Vatican, Paris, Fayard, 1976 ; Saint-Maurice, Ed. de l’Œuvre Saint-Augustin, 1986 et 1995.
Ta parole comme une source, Québec, Éd. Anne Sigier, et Paris, Desclée, 1987. (Sermons enregistrés à Genève et à Lausanne entre 1953 et 1975).
Avec Dieu dans le quotidien, Saint-Maurice, Ed. de l’Œuvre Saint-Augustin, 1987. (Retraite aux religieuses de l’Oeuvre Saint-Augustin à Saint-Maurice en novembre 1953).
Ouvertures sur le vrai, Paris, Desclée, 1989. (Texte inédit datant de 1939).
Ton visage, ma lumière, Paris, Desclée, 1989 (90 sermons inédits de Maurice Zundel).
Silence, Parole de vie, Éd. Anne Sigier, Québec, 1990. (Retraite aux franciscaines du Liban du 20 au 27 juillet 1959).
Le problème que nous sommes, (coll. Trésors de la spiritualité chrétienne), Paris, Le sarment, 2000.
La Vérité, source unique de liberté. Articles de Maurice Zundel, Québec, Éd. Anne Sigier, 2001. (Articles parus entre 1965-1971).
Dans le silence de Dieu. Vol. 2, Québec, Éd. Anne Sigier, 2001. (Articles parus entre 1948-1964).
La beauté du monde entre nos mains. Articles de Maurice Zundel, Québec, Anne Sigier, 2004.