DOMUNI UNIVERSITAS

Histoire du christianisme - 1ère partie

Histoire du christianisme - 1ère partie

Le mouvement de Jésus aurait très bien pu ne pas survivre à son fondateur. Mais l'histoire en a décidé autrement. Une continuité s'est instaurée entre le Jésus de la Croix et ses disciples, sous le signe de l'Esprit...

Crédits ECTS: 3

Professeur : Claire Reggio

Description :

Les origines du christianisme en tant que religion distincte du judaïsme font actuellement l'objet d'une perception et d'une attention renouvelées. L'insistance à relever la continuité des mouvements, à raconter l'histoire d'un « judéo-christianisme », conduit à discuter des termes à employer : « croisée des chemins », « séparation », « distinction » ou encore « partition » ? Sans trancher définitivement sur l'emploi d'un de ces vocables, le cours s'applique à les redéfinir, à la lumière de l'actualité de la recherche, et à présenter les enjeux politiques et religieux, voire culturels, qui ont accompagné la naissance du « mouvement de Jésus ».

 

Objectifs :

  • Présenter le cadre historique de la naissance du christianisme.
  • Resituer le mouvement de Jésus dans le judaïsme antique du Ier siècle.
  • Présenter l'actualité de la recherche : diversité des thèses consacrées au « Jésus de l'histoire ».
  • Comprendre les enjeux de la naissance du christianisme dans une Palestine traversée par des crises politiques et religieuses.
  • Etudier la constitution des institutions centrales de l'Église et la construction de l'identité chrétienne.
  • Montrer comment le christianisme a commencé dès les premiers siècles à interroger la culture romaine.
  • Donner accès aux sources historiques.

 

 

Acquis de l’apprentissage :

CONNAISSANCES

 

  • Connaître l'environnement historique et religieux qui a vu naître le christianisme.
  • Connaître les principaux acteurs de cette histoire.
  • Comprendre la complexité des mouvances chrétiennes.

 

COMPETENCES

  • savoir décrire l'histoire du mouvement de Jésus aux premiers siècles.
  • Pouvoir expliquer les raisons de sa séparation avec le judaïsme.
  • Pouvoir expliquer la naissance de l'Église.
  • Pouvoir expliquer la pluralité des mouvances chrétiennes.

 

 

Modalités d’évaluation :

  • Un devoir : une question transversale portant sur l'histoire de la Palestine et des mouvances juives et chrétiennes aux premiers siècles.
  • Un examen en présentiel à la fin du semestre.

 

Bibliographie :     

(chaque chapitre du cours présente une bibliographie indicative ; en voici quelques titres)

  • Simon Claude Mimouni et Pierre Maraval, Le christianisme. Des origines à Constantin, Paris, PUF, 2006.
  • Jacques Cazeaux, Les Actes des apôtres – l'Église entre le martyre d'Étienne et la mission de Paul, Paris, Cerf, octobre 2008.
  • Daniel Marguerat (dir.), Le Déchirement. Juifs et chrétiens au premier siècle, Genève, Labor et Fides, 1996.
  • Simon Claude Mimouni et Bernard Pouderon (dir.), La croisée des chemins revisitée. Quand l'Église et la Synagogue se sont-elles distinguées ?, Actes du colloque de Tours, 18-19 juin 2010, Paris, Cerf, 2012.
  • C. Mimouni, Claire Clivaz et Bernard Pouderon (dir.), Les judaïsmes dans tous leurs états aux Ier-IIIe siècles. Les Judéens des synagogues, les chrétiens et les rabbins, Actes du colloque de Lausanne 12-14 décembre 2012, Turnhout, Brepols, 2015.
  • Daniel Boyarin, Border Lines. The Partition of Judaeo-Christianity, University of Pennsylvania Press, 2006 (trad. française : La partition du judaïsme et du christianisme, Paris, Cerf, 2011) ; A Radical Jew : Paul and the Politics of Identity, University of California Press, 1994.
  • C. Mimouni, « Les origines de Jésus dans la littérature chrétienne apocryphe », in P. Geoltrain, Aux origines du christianisme, Gallimard / Le Monde de la Bible, 2000
  • Collectif, Les Apocryphes chrétiens des premiers siècles, mémoire et traditions, Paris, Desclée de Brouwer, 2010.
  • Christian Grappe, « La séparation entre juifs et chrétiens à la fin du premier siècle : circonstances historiques et raisons théologiques », Études théologiques et religieuses, tome 80 (2005/3), p. 327- 345. G. Dunn, The Parting of the Ways. Between Christianity and Judaism and Their Significance for the Character of Christianity, London, 1992, réédité en 2006.
  • Marcel Simon, Verus Israel, les relations entre Juifs et chrétiens dans l'Empire romain (35-425), Paris, 1948. Steeve Bélanger, « À la croisée des chemins : les premiers chrétiens et leur quête identitaire », Cahiers des études anciennes, XLIV (2007), p. 137-169.
  • Dan Jaffé, Le judaïsme et l'avènement du christianisme. Orthodoxie et hétérodoxie dans la littérature talmudique Ier et IIe siècle, Paris, Cerf, 2005.
  • Olivier Rota (dir.), Histoire et Théologie des relations judéo-chrétiennes, Paris, Parole et Silence, 2015.

 

 

Plan du cours : Histoire du christianisme  1ère et 2ème partie

1ère partie :

Chap. I Présentation des sources

1) Le Nouveau Testament
2) Les écrits apocryphes et pseudépigraphes
3) Les écrits des Pères apostoliques
4) Autres sources chrétiennes
5) Les sources juives
6) Les sources romaines


Chap. II Le cadre historique : la Palestine au temps de Jésus, une région en pleine effervescence

1) Rappel chronologique des périodes antérieures à l'époque romaine
2) Le contrôle romain de la Palestine
3) Les caractéristiques fondamentales du judaïsme antique
4) Un judaïsme traversé par la contestation politique et religieuse de sectes juives
5) Le judaïsme en question

2ème partie :

Chap. III Les différentes conjectures sur le « Jésus historique »

1) Qui est Jésus le Nazaréen ?
2) Trouver le Christ kérygmatique dans les textes


Chap. IV Le mouvement de Jésus dans le judaïsme antique du Ier siècle

1) Les proches de Jésus au lendemain de la disparition du Maître
2) Les apôtres à l'œuvre : la naissance de l'Église
3) La remise en question de l'unicité originelle du mouvement chrétien
4) La construction de l'identité chrétienne
5) État des lieux des mouvances chrétiennes à la fin du Ier siècle


Chap. V. Judaïsme – christianisme : la question de la séparation

1) Les années 66-70 à 135 : l'amorce du processus de distinction
2) 200 – 380 : deux religions en concurrence ?
3) Domination chrétienne et résistance juive (à partir de 380)