DOMUNI UNIVERSITAS

New

La libre circulation, un principe à chérir

17 novembre 2014

La libre circulation des personnes est vieille comme le monde.Ce principe fait partie de la dignité humaine, souligne l’ancien conseiller national Yves Guisan, ébloui par le dernier livre de Marie Monnet à ce sujet. La polémique sur l’immigration qui sévit en Suisse en ce moment occulte passablement le sens profond de la libre circulation. Dans son livre Homo Viator paru récemment*, Marie Monnet procède à une analyse détaillée de la notion de «libre circulation des personnes entre l’ancienne et la nouvelle mondialisation» sur le plan historique, moral, théologique, juridique, économique et politique.

Lire la recension (Journal Le Temps, Genève, 13 novembre 2014)