DOMUNI UNIVERSITAS

New

COVID 19 - Le mot du recteur

COVID 19 - Le mot du recteur

20 mars 2020

Nous vivons le Carême sous la forme d'une Quarantaine, ce qui n'a rien d'étonnant, mais la comparaison s'arrête là car bien des choses sont inversées, d'où notre désarroi. Que le temps du désert soit celui du retrait, nous le comprenons bien, mais qu'il se vive entassés dans de petits appartements, n'ouvre pas l'horizon. La difficulté est moins de vivre la solitude que de supporter une vie commune intensifiée. La présence d'enfants, à longueur de journée, n'aide pas à se concentrer. Elle gène considérablement le télé-travail. Car, pour beaucoup, il faut continuer à travailler, pour assumer les fonctions vitales.

Les choses sont inversées : l'amour vrai, c'est de préserver les autres, les plus vulnérables, de notre contact, de notre toucher, de la manifestation concrète et tactile de notre affection. Pas de bise, pas de main à serrer, pas d'embrassade, pas même de visite. Tout se fait "à distance", par téléphone, skype, zoom... c'est peu,  même si c'est déjà bien. L'amour se manifeste dans le retrait. Est-ce pour cela que Dieu est absent ? "Il vous est bon que je m'en aille" ? Par risque de nous contaminer ? "Nul ne peut voir Dieu sans mourir" ? C'est difficile à comprendre.

Tout est changé et cela n'est pas viable, à long terme. Nous allons en prendre conscience de plus en plus douloureusement. Il faut que cela change à nouveau et le plus vite possible. Nous pouvons patienter.  Nous devrons patienter, sous peine d'amende, ou plutôt sous peine de mort. Mais la vraie vie est ailleurs, autrement. Nous n'avons pas la vocation de reclus mais nous devons rester reclus, temporairement.

Comment sera cette vraie vie ? Comment alors allons-nous l'inventer ? Réfléchissons et, pour cela, lisons, méditons, consacrons-nous à l'essentiel disait un président qui n'a pas été bien compris sur ce point... Etudions, devenons ensemble des chercheurs et, pour cela, comme les soignants, les biologistes, les inventeurs de tests, de médicaments, de vaccins, de machines de réanimation, formons-nous, individuellement et collectivement.

 

Fr Michel Van Aerde op

Recteur