DOMUNI UNIVERSITAS

Soins palliatifs et Théologie Tome 1

Soins palliatifs et Théologie Tome 1

La descente aux enfers dans la théologie de H. Urs Von Balthasar

Code du cours: TH025

Crédits ECTS: 6

Professeur : Dr François Kabeya Lubanda

Description :

L’existence humaine aux prises avec le tragique est souvent vécue comme une expérience infernale. De plus, l’homme post-moderne croit souffrir seul du silence et de l’absence de Dieu et des autres. Une parole de la foi qui se veut audible et solidaire d’une humanité qui désespère ne peut faire l’économie de l’affirmation de la descente aux enfers. Celle-ci révèle la non-indifférence de Dieu qui envoie son Fils dans l’abîme infernal de la dépersonnalisation humaine. Elle est une Bonne Nouvelle à la mesure de la solitude et du désespoir des femmes et des hommes d’aujourd’hui. Cette affirmation de la foi pourrait éclairer d’un jour nouveau la situation de fin de vie et sa prise en charge, à condition de revisiter son sens. C’est l’objet de ce premier cours. Il présente la compréhension de la « descente aux enfers » dans la théologie de Balthasar en vue d’une analogie envisagée ultérieurement avec la situation de fin de vie. Le cours revisite le sens d’un vieux concept de la tradition chrétienne devenu presque inaudible afin de le faire réentendre aujourd’hui. Une présentation sommaire de l’auteur, de son œuvre et de sa démarche servira de cadre à l’intérieur duquel se situe la compréhension du thème qui fait l’objet de ce cours. La descente aux enfers désigne le fond de la mystérieuse kénose du Verbe, un hiatus entre deux victoires, celle de la mort et celle de la vie. Ici la mort du Christ n’a rien d’héroïque. Elle est l’ultime conséquence de l’Incarnation et souligne le réalisme de l’humanité du Fils de Dieu. Dépouillé dans la mort et la passivité, Jésus expérimente ce qu’il y a de plus bas dans l’humain. C’est en descendant plus bas que tout et en se solidarisant avec les sans-force et les sans-vie que se révèle de manière suprême l’amour qui, seul, est digne de foi.

Objectifs :

  • Présenter la théologie de Balthasar, sa démarche, le caractère musical de sa pensée et les infinies ramifications que le thème de la descente aux enfers entretient avec d’autres thèmes théologiques abordés par le théologien
  • Mobiliser un concept de la tradition chrétienne devenu presque inaudible, éveiller son sens afin de le faire réentendre aujourd’hui.
  • Montrer que la tradition chrétienne est porteuse de mots qui, s’ils se réfèrent au registre de la foi pour le croyant, pourraient être proposés à la réflexion contemporaine pour penser la vie et les pratiques, sans exiger une adhésion explicite à la foi.
  • À partir de l’expérience de Jésus, comprendre que le bonheur de croire se trouve non pas dans un triomphalisme a priori, mais dans l’espérance et le « courage d’exister dans l’absurde ».

Acquis pédagogiques :

  • La capacité de se confronter à la pensée d’un auteur d’une culture si vaste que son œuvre se laisse difficilement « classer » et dont la façon de faire de la théologie se démarque des théologiens classiques habituels.

Modalités d’évaluation :

  • Un quiz à la fin du cours et un devoir (rédaction) final