DOMUNI UNIVERSITAS

Voltaire, philosophe de la religion

Voltaire, philosophe de la religion

Qu’est-ce alors que la religion ? Est-elle équivalente à la superstition ? Qu’est-ce qui relève de la religion, de la superstition ? Jusqu’où peut-on parler de religion et plutôt de superstition ; quels critères pour distinguer l’une de l’autre et quels rapports entretiennent-elles avec la violence, le fanatisme ?
 

Crédits ECTS: 3

Professeur : Jorel François O.P.

Objectifs :    

  • Présenter l’article « Religion » du Dictionnaire philosophique, en faire une relecture en analysant sa structure, sa problématique et son unité.
  • Présenter l’article « Superstition » de la même façon.
  • Exposer l’herméneutique de l’un et de l’autre article.
  • Dégager l’idée que se fait Voltaire de ce qu’est la religion (sa nature) ou plutôt de ce qu’elle n’est pas.
  • Appréhender la notion de superstition qui est connexe à celle de religion dans la mesure où la superstition ne peut être définie que par rapport à la religion.

 

Acquis pédagogiques :

  • Pouvoir présenter la philosophie de la religion chez Voltaire et comment celle-ci est appréhendée
  • Pouvoir présenter la notion de « superstition »
  • Acquérir des connaissances utiles pour d’autres cours

 

Modalités d’évaluation :

  • Un devoir écrit. Les étudiant.e.s seront invités à répondre à différentes questions en faisant référence aux notions vues dans le cours dans son ensemble.
  • Un examen en présentiel à la fin du semestre.

 

Bibliographie :

  • Voltaire, Dictionnaire philosophique, Paris, Garnier Frères 1967, 632 p.

---------, Le sottisier, Aix-en-Provence, Éditions Alinea, 1992, 192 p.

---------, Œuvres complètes, 16 tomes, Paris, Chez Firmin Didot Frères, Fils et Cie, 1863-1865 [t. I, 1864 (845 p.), t. II, 1865 (814 p.), t. III, 1865 (816 p.), t. IV, 1864 (839 p.), t. V, 1865 (848 p.), t. VI, 1865 (783 p.), t. VII, 1864 (782 p.), t. VIII, 1865 (716 p.), t. IX, 1863 (662 p.), t. X, 1863 (761 p.), t. XI, 1864 (900 p.), t. XII, 1864 ( 1032 p.), t. XIII, 1864 (558 p.) ].

 

Cette étude comporte quatre chapitres.

Les deux premiers, consacrés à l’article « Religion » du Dictionnaire philosophique, en feront une relecture (partielle), et les deux derniers reliront l’article « Superstition ». Le premier et le troisième chapitre traitent respectivement de la structure, de la problématique et de l’unité de l’article « Religion » (1er chapitre) et de l’article « Superstition » (3e chapitre).

Les deuxième et quatrième chapitres en font respectivement l’exposé et l’herméneutique de l’un et de l’autre article. Au fil de la démarche se dégage une idée de ce qu’est la religion (sa nature) ou plutôt de ce qu’elle n’est pas, ce qui conduit, par le fait même, à appréhender la notion de superstition qui lui est connexe dans la mesure où celle-ci (la superstition) ne peut être définie que par rapport à celle-là (la religion).

 

Chapitre 1 : L’article voltairien de religion

  1. Résumé de l’article

  2. Structure de l’article

  3. Problématiques de l’article

  4. Unité de l’article

  5. Conclusion

 

Chapitre 2 : Exposé et analyse philosophique de l’article «Religion»

L’argumentaire

2.1. La vraie/bonne religion

1. Le judaïsme serait-il la vraie/bonne religion?

2. La vraie religion serait-elle le christianisme?

3. Le cas de l’islam

4. Le cas de la religion des lettrés chinois

5. La vraie religion, une religion non nommée

6. Quelques attributs de la vraie religion

7. La raison comme fondement de la vraie religion

8. Évidence de la vraie religion

9. Une religion qui n’existe pourtant pas in concreto

2.2. Les religions faussées

1. Des religions par dérivation

2. Des religions qui font violence à l’intelligence

3. Exception faite de la religion de l’État

4. Religion théologique, source de querelles et de fanatisme
Conclusion

 

Chapitre 3 : l'article voltérien de superstition

1. Résumé de l’article

2. Structure de l’article

3. Problématique de l’article
4. Unité de l’article

Conclusion

 

Chapitre 4 : Analyse philosophique de l’article «Superstition»

Voltaire et la notion de superstition

4.1. La première question de l’article :

Vers une première définition de la superstition

L’argumentaire


- Première approche :

Au-delà de l’adoration/soumission : la superstition

4.2. La deuxième question de l’article:

Nouvelles approches de la superstition

L’argumentaire

- Deuxième approche :

Superstition analogue à esclavage.

- Troisième approche :

Superstition comme maladie de l’esprit

- Quatrième approche :

Superstition comme attachement à des pratiques inutiles

- Cinquième approche :

Superstition comme attachement à une croyance absurde