DOMUNI UNIVERSITAS

Nietzsche : La philosophie comme médecine

Nietzsche : La philosophie comme médecine

PHIL021     ...La pensée de Nietzsche s’apparente à la médecine. Elle est exégèse du corps. Le but de la philosophie n’est pas de trouver la vérité mais la santé...

Crédits ECTS: 3
Professeur :

Dans son article Nietzsche, la généalogie, l’histoire in Lectures de Nietzsche, Michel Foucault écrit à propos de la pensée, du sens historique de Nietzsche, "Le sens historique est beaucoup plus proche de la médecine que la philosophie".

La pensée de Nietzsche s’oppose à certaines philosophies, à une philosophie qui recherche seulement la vérité. Elle s’oppose à une philosophie qui se définit seulement "comme une contemplation de la vérité", comme atteinte du savoir absolu, comme pure intellection, comme atteinte d’une pure objectivité.

La pensée de Nietzsche s’apparente à la médecine. Elle est exégèse du corps. Le but de la philosophie n’est pas de trouver la vérité mais la santé.

Trois conditions sont alors nécessaires.

  • 1, le philosophe doit traverser diverses philosophies. Il doit découvrir tous les états, tous les horizons spirituels.
  • 2, Il doit faire la guerre. Il doit user de violence. Nietzsche se méfie des philosophes qui recherchent la vérité. La guerre et la blessure ont une vertu curative. Nietzsche déclare la guerre aux idoles éternelles que se font les hommes. Il s’oppose à certaines morales, certaines métaphysiques.
  • 3, Le philosophe doit ausculter ces idoles. Il doit user du mauvais œil. Il doit avoir un œil de derrière. Nietzsche est ici proche de Pascal. Ainsi Pascal écrit dans Les Pensées "Il faut avoir une pensée de derrière et juger tout à partir de là".

Le philosophe doit questionner à coup de marteau.

Or, le marteau n’est pas seulement un instrument de destruction. Il est ce qui permet de percevoir le son des idoles.

  • 1, Quelle conception Nietzsche a-t-il de la philosophie ? Pourquoi la philosophie est-elle, selon lui, en premier lieu médecine ?
  • 2, Pourquoi la guerre et la violence sont elles nécessaires ?
  • 3, Contre quoi la violence s’exerce-t-elle ?

Plan du cours

Etape 1. L’HOMME FACE AU TRAGIQUE

  • I. Le monde : une interprétation
  • II. Face à de fausses interprétations
  • III. La volonté de puissance
  • IV. Un monde de contradictions
  • Conclusion

Etape 2. FACE AUX ILLUSIONS

  • I. Face au désir de vérité
  • II. Les quatre erreurs
  • III. Face à la philosophie
  • IV. Face à la métaphysique
  • V. Face à Socrate
  • Conclusion

Etape 3. FACE A LA MORALE

  • I. La morale : un problème
  • II. L’origine de cette valeur
  • III. Face à la mauvaise conscience
  • IV. Face à l’idéal ascétique
  • V. Face à la moralisation

Conclusion

Etape 4. FACE AU CHRISTIANIMSE

  • I Face à la mort de Dieu
  • II. La transformation de la conception de Dieu
  • III. La décadence du judaïsme
  • IV. Le christianisme : une fiction ?
  • V. Le dénigrement de la raison
  • VI. La perversion de l’homme
  • Conclusion

Etape 5. L’ENSEIGNEMENT DU SURHUMAIN

  • I. Une invitation au surhomme
  • II. L’homme comme volonté de puissance
  • III. Volonté de puissance et amitié
  • IV. Une invitation à la joie
  • V. L’éternel retour
  • Conclusion

Etape 6. L’ARTISTE COMME CREATEUR

  • I. L’art comme stimulant de la vie
  • II. L’art comme transformation
  • III. Art et vérité
  • Conclusion