DOMUNI UNIVERSITAS

Morale et Politique (Premières questions philosophiques, tome 4)

Morale et Politique (Premières questions philosophiques, tome 4)

IN093

Dans ce cours ‘Morale et politique’ nous nous efforçons, face au relativisme moral contemporain de manifester l’existence de la vie morale naturelle et d’indiquer qu’elle est une condition nécessaire de toute liberté. Mais celle-ci est également en relation essentielle avec la vie politique. Encore faut-il comprendre les finalités de l’activité politique.

Crédits ECTS: 3
Professeur : Jean Baptiste Echivard

Présentation



 

Jean-Baptiste Echivard propose ici le quatrième et dernier des sentiers Inithéo d’initiation à la philosophie qui traitent des notions à étudier en classe de terminale : les premières questions philosophiques. Tout le programme de philosophie de classe de terminale est ainsi traité :
La raison et le réel
Le Sujet
Qu’est-ce que la Culture ?
Morale et Politique vient clôturer la série. Elle suit le travail entamé sur les ‘repères conceptuels’ de la philosophie traités dans le sentier Inithéo Le langage de la philosophie, une initiation.


 

L’ensemble de cette formation sera très utile aux élèves de terminale, à leurs enseignants ou encore à tous ceux qui souhaitent s’initier aux concepts essentiels de la philosophie.


 

Avec Morale et Politique Jean-Baptiste Echivard analyse les grandes notions essentielles pour l’existence que sont le bonheur, la liberté, la justice, le droit.


 

Le bonheur et la liberté ne peuvent pas être séparés d’une vie morale naturelle qu’il faut manifester comme réelle face au relativisme morale ambiant. On ne peut donc traiter séparément des notions aussi importantes et universelles que le bonheur, la liberté et la vie morale.


 

Mais l’existence individuelle est inséparable de l’existence sociale et politique et notre liberté a des droits dans la société, mais des devoirs également. Il est donc important de comprendre le rôle d’un État digne de ce nom c’est-à-dire d’un État qui considère chacun comme un sujet de droit.


 

Pour ce faire, les lois promulguées le sont par une autorité politique qui prend, dans l’histoire des peuples, différentes formes qui établiront chez eux un esprit particulier, lourd de conséquences pour l’existence individuelle et l’exercice de la liberté. En définitive, nous pourrions dire que le thème est essentiel de ce cours porte sur la justice comme vertu morale, juridique, politique et sociale. Encore faut-il avoir bien compris le contenu de chacune de ces réalités. C’est ce à quoi nous nous emploierons.

Plan du cours


Chapitre 1. Morale et politique


A. Morale et politique ou Morale politique et politique morale ?
B. Mais ceci n’est pas l’ordre politique
C. Il reste une dernière précision à formuler


Chapitre 2. La liberté, le bonheur et le devoir (1)


A. L’impossible liberté ?
B. La liberté intérieure
C. Nous sommes des ‘héritiers’
D. La force des passions
E. La liberté d’un être raisonnable
F. ‘Aime et fais ce que tu veux’
Exercices


Chapitre 3. La liberté, le bonheur et le devoir (2)


A. L’existence de la loi naturelle
B. À la source de la loi naturelle : l’amour
C. Le bonheur et la morale
D. Appendice
Exercices


Chapitre 4. La société, la justice et le droit


A. La morale et le droit
B. Difficile ‘objectivité’
C. « Rendre à chacun le sien (ce qui est dû) »
D. Justice ‘générale’ et justice ‘particulière’
E. Le droit n’est pas la seule liberté
Exercices


Chapitre 5. La société les échanges et l’État (1)


A. Approches du bien commun
B. Ce qu’est le bien commun, finalité et principe de vie des communautés
C. Le difficile jugement
D. Le fondement de l’économie et du travail
E. La justice comme activité ‘politique’
F. Le magistrat


Chapitre 6. La société, les échanges et l’Etat (2)


A. L’homme politique
B. La ‘forme’ d’un gouvernement
C. Société politique et société civile
D. La dignité de la personne humaine
E. Les droits de l’homme
Appendice : « Sur la Déclaration universelle des droits de l’homme par l’ONU, le 10 décembre 1948 »
Charte des droits de la famille présentée par le Saint-Siège à toutes les personnes, institutions et autorités intéressées à la mission de la famille dans le monde d’aujourd’hui