DOMUNI UNIVERSITAS

Luc Devillers O.P.

Luc Devillers O.P.

né le 5 septembre 1954 à Paris
1er octobre 1977 : entrée au noviciat des dominicains (Province de Toulouse)
25 juin 1983: ordination presbytérale

Baccalauréat canonique en théologie de l’Institut Catholique de Toulouse (1983)
Baccalauréat (1984) et Licence en Écriture sainte (1985), Commission biblique pontificale, Rome
Élève titulaire (1985) et Élève diplômé (1986) de l’École biblique de Jérusalem
Doctorat en Écriture sainte (2002) – Thèse soutenue le 7 mai 2001 à l’École biblique de Jérusalem
Membre de l’ACFEB et de la SNTS

1986-2008 : sessions bibliques, prédication de retraites
1986-1995 : enseignant au couvent dominicain et au Séminaire interdiocésain de Bordeaux
1995-2008 : enseignant (2003-2008 : professeur extraordinaire) à l’École biblique de Jérusalem
octobre 2008 : expert au Synode des Évêques sur "La Parole de Dieu dans la vie et la mission de l’Église"

Publications

La fête de l’Envoyé. La section johannique de la fête des Tentes (Jean 7,1–10,21) et la christologie (Études bibliques, nouvelle série, 49), Paris, Gabalda, 2002 [589 p.].
La saga de Siloé. Jésus et la fête des Tentes (Jean 7,1–10,21) (Lire la Bible 143), Paris, Éd. du Cerf, 2005 [224 p.]. [Version abrégée et vulgarisée du premier ouvrage.]
« Exégèse et théologie de Jean 1,18 », RThom 89 (1989) 181-217.
« De Léon XIII à Vatican II. Note sur Dei Verbum, vingt-cinq ans après », RThom 90 (1990) 271-274.
« Les trois témoins : une structure pour le quatrième évangile », RB 104 (1997) 40-87.
« La lettre de Soumaïos et les Ioudaioi johanniques », RB 105 (1998) 556-581.
« Une piscine peut en cacher une autre. À propos de Jn 5,1-9a », RB 106 (1999) 175-205.
« Miettes de sagesse dans le quatrième évangile. Lectures de Jn 3 ; 4 ; 9 », dans F. Mies (éd.), Toute la sagesse du monde. Hommage à Maurice Gilbert, s.j., Presses universitaires de Namur – Éditions Lessius, Namur – Bruxelles, 1999, 477-503.
« Jean, un récit en deux temps », dans M. Quesnel & P. Gruson (éd.), La Bible et sa culture, II. Jésus et le Nouveau Testament, Paris, Desclée De Brouwer, 2000, 425-438.
« Le sein du Père. La finale du prologue de Jean », in memoriam Marie-Émile Boismard, RB 112 (2005) 63-79.
« Thomas, appelé Didyme (Jn 11,16 ; 20,24 ; 21,2). Pour une nouvelle approche du prétendu Jumeau », RB 113-1 (2006) 65-77.
« La croix de Jésus et les Ioudaioi (Jn 19,16): Crux interpretum ou clé sotériologique? », dans G. Van Belle (éd.), The Death of Jesus in the Fourth Gospel (BEThL 200), Leuven, Peeters, 2007, 385-408.
« "Le lieu où il faut adorer (Jn 4,20). Au coeur de la "topo-graphie" johannique" », dans: Gerd Theißen u.a. (Hg.), Jerusalem und die Länder. Ikonographie - Topographie - Theologie. Festschrift für Max Küchler zum 65. Geburtstag (NTOA 70), Göttingen 2009, 211-224.
+ plusieurs brochures, articles et études de vulgarisation
+ bulletins et recensions d’Écriture sainte et d’exégèse (Revue thomiste, 1984-2000; Revue biblique, 1995-2008