DOMUNI UNIVERSITAS

Palestiniens : Lignes de vie d’un peuple

20 mars 2019 | resena
Palestiniens :  Lignes de vie d’un peuple

Recherche: Mélinée Le Priol et Chloé Rouveyrolles

Mélinée Le Priol et Chloé Rouveyrolles

Aller au livre

L’édition publie régulièrement des ouvrages sur le conflit israélo-palestinien mais, en règle générale, elle ne s’attache pas beaucoup aux personnes. Qui sont les protagonistes de ce conflit qui reste un des plus longs de l’Histoire ? Qui sont les Israéliens ? Qui sont les Palestiniens ?

Les Editions Ateliers Henri DOUGIER nous proposent dans une collection originale des « lignes de vie d’un peuple ». 120 peuples différents, connus ou méconnus, se présentent. Cette collection est à l’interstice de l’enquête sociologique, de la présentation ethnographique et monographique ; sans doute également du reportage photographique. Un groupe nous est présenté au travers de plusieurs personnages : Leïla, Kamel Munther… Ce sont des personnes réelles. Elles ne sont pas inventées. Au cœur de l’expérience de ces deux journalistes françaises dans les Territoires Occupés, on découvre « un peuple » : les Palestiniens. Terminologie disputée, refusée ou présentée comme un étendard par les uns ou les autres. Si la Palestine existe concrètement, qui sont donc les Palestiniens ? Quelle est leur identité ? S’attache-t-elle d’abord à un conflit avec Israël ? Leur revendication est-elle attachée à la seule terre ou à l’appartenance d’un ensemble plus vaste : Arabes ? Philistins ou… ?

 

A travers plusieurs portraits, les deux auteurs nous décrivent une terre et un peuple, une histoire et une mémoire qui, pour le plus grand nombre, nous sont complètement étrangers. Nous fonctionnons souvent à leur sujet selon des fantasmes, des peurs et autres clichés qui se sont accumulés au fil des années ; et que l’on nous présente dans les meilleurs médias sans nuance. Y aurait-il un commun dénominateur entre les « Palestiniens historiques »  et ceux d’aujourd’hui, entre ceux qui vivent entassés dans des Camps dans les pays frontaliers et ceux de la Diaspora, entre ceux des Territoires et les Arabes israéliens, entre les plus jeunes et les plus vieux, entre ceux qui vivent à Gaza et ceux qui vivent ailleurs ?

 

Authentique photographie d’un peuple qui essaye d’exister quand tout appelle à la désespérance, quand la résistance est parfois perçue pour de la démission, quand le fait de vouloir vivre comme des Hommes et des Femmes libres semble impossible. Mélinée Le Priol et Chloé Rouveyrolles essayent de comprendre les attentes, les peurs, les joies et les rêves des Palestiniens en choisissant de nous présenter les lieux de réalisation et d’espérance : la résistance pacifique, le cinéma, le militantisme actif, le cinéma, l’art, la quête de l’égalité et le droit à la préférence sexuelle… Un agriculteur, un politologue, un écrivain, un militant du Hamas, un réfugié, un cinéaste.

 

Ce petit livre dessine la continuité de la quête de l’identité d’un peuple dans un espace éclaté. C’est avant tout sa principale revendication : être pour exister, et parce qu’il existe il a des droits et des devoirs comme tous les autres personnes : droit à la terre, à la propriété, à la justice, à la citoyenneté, à la culture… Nous retrouvons d’ailleurs, avec beaucoup de joie Karim Kattan ; jeune écrivain franco-palestinien, auteur de « Préliminaires pour un verger futur » (Editions Elyzad).

 

Une nouvelle approche de la réalité palestinienne se fait jour en fin d’ouvrage. Cette réalité donne place à un peuple concret et bien réel, exigeant, souvent désespéré ; mais toujours courageux. Les facettes et les parcours sont différents, mais l’attachement à cette terre singulière nourrit l’intérêt et l’émotion. Ils permettent d’écrire les lignes d’une vie future toujours à préserver et à conquérir… Bonne lecture !

 

Patrice SABATER,

Barcelone – Mars 2019

 

Mélinée Le Priol et Chloé Rouveyrolles, Palestiniens : Lignes de vie d’un peuple. Editions Ateliers Henri Dougier, Mai 2018. 125 pages. 14 €

Aller au lien