DOMUNI UNIVERSITAS

Initiation à la philosophie de la nature

Initiation à la philosophie de la nature

Compte tenu de l’objectif de cette étude, celui de justifier l’étude de la nature aussi par les sciences expérimentales que par la réflexion philosophique, son contenu ne remonte pas largement aux présocratiques. 

Code du cours: PHIL036

Description du cours :

A quoi bon une philosophie de la nature à côté des sciences de la nature dont les exploits ne sont plus à démontrer ? Quel serait l’apport de la philosophie de la nature à l’étude de la nature ? Face à ce questionnement, dans une approche à la fois historique et thématique, ce cours argumente en faveur de la pertinence et la nécessité d’une philosophie de la nature. Malgré leur conquête effrénée de la nature, les sciences de la nature n’annulent pas pour autant la philosophie de la nature, elles ne la rendent pas non plus superflue. Au contraire, elles la suscitent et la rendent nécessaire. La démarcation entre philosophie de la nature et science de la nature est illustrée par la méthode d’Aristote, notamment dans sa « Physique », celle de la physique classique et les sciences de la vie concernant l’existence ou non de la téléologie dans la nature.

Objectifs :

  • Montrer à partir de l’épineuse et vieille question de l’existence ou non de la finalité (téléologie) dans la nature que les sciences de la nature et la philosophie de la nature suivent respectivement deux approches différentes tout en traitant d’un même objet : la nature. Les sciences de la nature sont explicatives et descriptives alors que la seconde est interprétative.
  • Comprendre que la nécessité de la philosophie de la nature est liée au fait que les représentations tant scientifiques que philosophiques du monde affectent et déterminent l’auto-compréhension de l’homme, son comportement dans la nature et ses croyances.
  • Argumenter le droit d’usage du principe téléologique en philosophie (métaphysique).

Acquis de l'apprentissage :

  • Distinguer la démarche scientifique de celle de la philosophie de la nature ainsi que leurs résultats respectifs.
  • De justifier la pertinence et la nécessité de la philosophie de la nature par le fait que les représentations tant scientifiques que philosophiques du monde affectent et déterminent l’auto-compréhension de l’homme, son comportement et ses croyances dans le monde en se servant de l’exemple de la finalité ;
  • d’argumenter de façon rigoureuse et synthétique  pour ou contre le droit d’usage du principe téléologique à partir de la littérature sur la philosophie de la nature et l’écologie.

Modalités d'évaluation : 

  • Un quizz de synthèse  
  • Une rédaction philosophique (5 pages) en traitant un sujet au choix parmi les trois proposés
  • Un examen à la fin du trimestre (développer une de trois questions proposées)

Plan du cours :

Introduction : La philosophie de la nature aux flammes ?

Partie I. L’Eclipse de la finalité en science.

Chapitre I : L’attestation de la finalité par la Science d’Aristote.

Chapitre II : La falsification de la téléologie par la science moderne.

Chapitre III : La Crise de la finalité et du déterminisme dans la science du vivant

Partie II : Rebond de la finalité en philosophie.

Chapitre IV : Finalité et cosmologie relativiste.

Chapitre V : Finalité et science du vivant

Chapitre VI. Légitimité de la téléologie.