DOMUNI UNIVERSITAS

Le langage théologique

Le langage théologique

IN078

La théologie a une exigence propre particulièrement élevée : dire la vérité transmise de Dieu à propos de Dieu, de sa vie immanente et de son activité ad extra (création, rédemption).

Crédits ECTS: 3
Professeur : Edouard Divry O.P.

Le langage théologique
Cours d’introduction à la théologie

Présentation

La théologie a une exigence propre particulièrement élevée : dire la vérité transmise de Dieu à propos de Dieu, de sa vie immanente et de son activité ad extra (création, rédemption). Les fondements doivent donc être particulièrement sûrs pour éviter d’errer.

À ce sujet, s’exprime le concile Vatican II à propos des universités ou instituts catholiques dans Gravissimum educationis, n. 10 : « On saisira plus profondément comment la foi et la raison s’unissent pour atteindre l’unique vérité (unum verum). Ce faisant, on ne fera que suivre la voie ouverte par les docteurs de l’Église et spécialement par saint Thomas [d’Aquin]. De la sorte, se réalisera comme une présence publique, durable et universelle, de la pensée chrétienne dans tout l’effort intellectuel vers la plus haute culture ; et les étudiants de ces instituts seront formés à devenir des hommes éminents par leur science, prêts à assumer les plus lourdes tâches dans la société, en même temps que témoins de la foi dans le monde. »

Alors que la vérité devient un concept en crise – déjà le verum quia factum [vrai parce que fait/réalisé] de Jean-Baptiste Vico (XVIIIe s.) détrône chez les modernes la formule de la vérité comme adéquation de l’intelligence au réel, alors que le pluralisme ambiant ne tolère que des conceptions relatives, la théologie s’avère-t-elle encore possible de nos jours sans que s’opère un réductionnisme gnoséologique, telle une science des religions ?

Plan détaillé

Introduction

Etape 1. Situation de la théologie au sein de la foi

A. Nécessité de l’étude
B. Rapport entre l’amour et l’intelligence, vérité et connaissance
C. L’acte de foi dans le discours théologique

Etape 2. La révélation, ses deux témoins. Les lieux théologiques

A. Primat de l’Écriture
B. Place originelle de la Tradition
C. Rôle subordonné mais non subalterne du magistère (cf. Lc 10, 16)
D. Autres lieux théologiques

Etape 3. Développement de la théologie

A. Brève présentation historique de la théologie : son apparition, ses formes
B. Récapitulation : les trois sagesses - l’ordre théologique
C. Les outils herméneutiques du théologien ou les distinctions - clés

  1. Connaissance analogique
  2. Causalité et participation
  3. Nature et grâce
  4. Personne et relation
  5. Création et histoire du salut
  6. La Trinité et l’Incarnation

Etape 4. Diversité théologique

A. Hiérarchie des vérités
B. La référence obligée à saint Thomas (C.I.C. 252 §3) ?
C. Enjeux de la théologie au seuil du XXIe siècle

  1. Tendances problématiques
  2. Riches perspectives actuelles

Conclusion pratique

Bibliographie sommaire
Niveau : 3 pics, difficile

Ont collaboré à ce sentier

Auteur : Edouard Divry, op
Réalisation : Françoise Dubost

Mots clés

Révélation, Ecriture, Tradition, doctrine, magistère, théologie, sagesse philosophique, philosophie chrétienne, sagesse théologique, théorétique, herméneutique, hiérarchie des vérités, enjeux de la théologie, théologie dogmatique, dogmatique.

Prérequis

Ce cours est difficile. Il est destiné aux personnes s’engageant dans un cursus universitaire. Il demande en préalable de disposer d’une bonne culture théologique.