DOMUNI UNIVERSITAS

L'esprit et le droit

Voici les grands espaces

Voici les grands espaces 26 avril 2016

2 commentaires

Pour voir et écouter la méditation sur le site de Resurrexit 

Celui qui entre dans l’enclos des brebis sans passer par la porte, mais qui escalade par un autre endroit, celui-là est un voleur et un bandit.

Encore une histoire de porte ! D’enclos ! De verrou ! Et en parallèle, une histoire de vie ou de mort ! L’histoire de l’humanité est celle d’un vaste mouvement, de pont à construire face aux murs qui s’érigent, d’Europe forteresse, de société ouverte ou fermée.

Dans les récits bibliques, nous allons d’image en image et non de concept en concept. Il n’y a pas de théorie, pas de système mais des images qui se font écho.

Avec Jésus, voici les grands espaces et les vastes horizons.
Nous ne sommes plus confinés dans un local, dans un club, dans un groupe d’appartenance, dans un espace clos.

Jésus est celui qui ouvre les portes et qui permet le mouvement. Pas de lock down !

Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra entrer ; il pourra sortir et trouver un pâturage.

Non seulement, Jésus ouvre les portes, mais il est la porte. J’aime beaucoup une icône russe du 16e siècle où l’on voit Jésus le Ressuscité aux portes de la mort. Il se tient justement au lieu de l’obstacle le plus radical, là où tout semble inexorablement s’arrêter et ce, à jamais. Il se tient là où plus aucun espoir n’est possible.

Jésus est la porte et cette porte est ouverte pour toujours. Il n’y a plus d’obstacle, plus de fatalité. Tout l’Evangile nous montre que Jésus va à la rencontre des pauvres des exclus, de ceux qui sont dehors…pour leur dire quoi ? Qu’ils sont dedans ! Au point que ceux qui se croient dedans sont jaloux. Ils voudraient, eux, que les portes soient bien closes, que l’espace soit délimité, bref qu’ils soient protégés.

Jésus est la porte et il ne protège personne. Le bon pasteur n’est pas un "bon papa" protecteur de quelques-uns, privilégiés. Il est beaucoup plus ! Il est la vie ! Il est le souffle ! Il propulse en avant ! Il promeut la liberté !

La théologie chrétienne est une théologie de la grâce, de la gratuité. Tout est à recevoir. Et cette grâce nous transforme, elle fait de nous des êtres de liberté.

Je suis la porte dit Jésus, Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé.

A notre tour, nous passons de la mort à la vie, d’un monde fermé à un monde ouvert, de la fatalité de la mort à la vie pour toujours.

Alors, nous aussi, nous pourrons entrer et sortir. Nous pourrons exercer notre liberté, faire le choix de la vie.

Moi, je suis venu pour la vie, dit Jésus, une abondance de vie.
 



« Le plus récent Le plus ancien »