DOMUNI UNIVERSITAS

(ECTS نظام النقاط (الاعتمادات:
أستاذ:

Selon Paul Ricœur dans « Lectures III article Philosophie et Prophétisme », Pascal est à la fois en dehors de la philosophie et au cœur de la philosophie moderne. Il développe une pensée du paradoxe. L’homme ne doit trouver son unité ni en lui même, ni dans la nature, ni dans l’histoire, ni dans la philosophie. Pascal se distingue ici de la philosophie classique. Il crée une pensée paradoxale en posant simultanément des principes qui s’opposent en bonne logique. Le paradoxe est aussi présent dans la rencontre irrationnelle des essences. Il est présent dans son style. Paul Ricœur dit à propos du style pascalien : nous sommes face à la naissance du paradoxe dans la logique du style" . Pascal cultive la surprise, l’étonnement. Il juxtapose des propositions contraires ou les lie par un simple petit et. Fragment 686 "Notre religion est sage et folle". Il crée aussi des correspondances bizarres.

Fragment 104 "Par l’espace, l’univers me comprend..., par la pensée, je le comprends".
  • 1. La pensée de Pascal est-elle une philosophie authentique ou est-elle hors de la philosophie ?
  • 2. En quoi est-elle une pensée du paradoxe ?
  • 3. Pourquoi l’homme ne peut-il trouver son unité ni en lui même, ni dans la nature, ni dans l’histoire, ni dans la métaphysique pour Pascal ?

Plan du cours

ETAPE I. Le Paradoxe de la nature

I. Une nature contradictoire
II. Un monde décentré
III. L’effroi face à l’infini
IV. Un monde sans principe
V. Face aux preuves de la nature
VI. Nature et coutume
VII. Miracle et nature
Conclusion

ETAPE II. Le paradoxe de la condition humaine

I. La contrariété
II. Le moi
III. La bassesse de l’homme
IV. Le divertissement
V. La grandeur de l’homme
VI. Grandeur et misère
Conclusion

ETAPE III. Le Paradoxe de la politique

I. Une absence de fondement rationnel
II. Une obéissance nécessaire
III. La limite de l’obéissance
Conclusion

ETAPE IV. Le Paradoxe de l’histoire

I. Une histoire immobile
II. Un partage non temporel
III. Le statut de l’événement
Conclusion

ETAPE V. Le paradoxe de Dieu

I. Face à l’athéisme
II. Un Dieu caché
III. Dieu fin de l’homme
IV. L’origine de la foi
V. Dieu des philosophes / Dieu vivant
Conclusion

ETAPE VI. Le Christ comme solution du paradoxe

I. Jésus Christ comme milieu
II. Jésus Christ : un médiateur sans médiation
III. Jésus Christ : la "clé du chiffre "
IV. Le salut proposé par le Christ
Conclusion