DOMUNI UNIVERSITAS

(ECTS نظام النقاط (الاعتمادات:
أستاذ:

Introduction

L’objectif et le plan du cours
Quelques conventions

1ère partie : Les méthodes

A. Diachronie et synchronie

I. L’origine des termes « diachronie » et « synchronie »

1. La théorie de Ferdinand de Saussure
2. L’application à l’étude biblique

II. La diachronie et la synchronie dans l’étude biblique

1. Deux perspectives différentes
2. Le conflit et la querelle

III. Les propositions

1. La différence et l’indépendance
2. La complémentarité entre les deux approches
3. Les excès dans l’application
4. Les limites de chaque approche

IV. Le « texte final » du Nouveau Testament

V. Conclusion

B. L’étude historico-critique et ses limites

I. Les démarches de l’étude historico-critique

1. Une discipline multiple
2. Les champs d’étude

II. Les difficultés

1. La recherche du hors-texte
2. La problématique du sens historique du texte

III. Conclusion

2e partie : Quelques repères historiques

A. La suscription : « Évangile selon Jean »

I. Les papyrus (IIe et IIIe siècles)

1. Le Papyrus P52 (Papyrus Rylands 457)
2. Le Papyrus P66 (Papyrus Bodmer II)
3. Le Papyrus P75 (Papyrus Bodmer XIV-XV)

II. Les Codex (IVe et Ve siècles)

1. Le Codex Sinaiticus (א.01), IVe s.
2. Le Codex Vaticanus (B.03), IVe s.
3. Le Codex Alexandrinus (A.02), Ve s.
4. Le Codex de Bèze (D.05), IVe-Ve s.
5. Le Codex Washingtonianus (W.032), IV-Ve s.
6. Résumé des titres dans les manuscrits

III. L’utilisation des titres de l’Évangile de nos jours

1. « Selon Jean » (κατα Ιωαννην)
2. « Évangile selon Jean », « Évangile selon saint Jean »
3. « Évangile de Jean »
4. « Quatrième Évangile »

IV. Le « titre » dans l’interprétation d’une « œuvre »

V. Conclusion

B. L’auteur et le lecteur réels, l’auteur et le lecteur implicites

I. Les notions d’auteur et de lecteur

1. L’auteur réel et le lecteur réel
2. L’auteur implicite et le lecteur implicite
3. Le lecteur au cours des siècles

II. La formation du quatrième Évangile

1. L’école Johannique
2. Les propositions
3. Trois étapes de formation de l’Évangile
3.1. Le disciple que Jésus aimait
3.2. L’évangéliste
3.3. Le rédacteur

III. Quelques stratégies narratives

1. Le processus de relecture et d’intertextualité
2. Les parallèles entre les deux conclusions
3. Les pronoms « nous » et « vous » dans le récit

IV. Conclusion

3e partie : La structure et les caractéristiques littéraires

A. Structure de l’Évangile selon Jean

I. Les indices de la structuration

1. Quelques éléments structurants
1.1. Les éléments topographiques
1.2. Les éléments thématiques
2. Les critères de structure
2.1. Le contenu, les procédés littéraires et le style
2.2. Les cadres liturgiques ou géographiques
2.3. Les titres proposés dans la structure

II. La structure générale et détaillée

1. La structure générale
2. La structure détaillée
2.1. Le livre des Signes (1,19–12,50)
2.2. Le livre de l’Heure (Jn 13–21)
2.3. Le plan de l’Évangile
3. La structure de quelques péricopes
3.1. Structure de 1,1-18 : Le Prologue
3.2. Structure de 18,28–19,16a : Jésus devant Pilate
3.3. Structure de 17,1-8 : La mission et la glorification
3.4. Structure de Jn 17 : La prière de Jésus

III. Conclusion

B. Caractéristiques littéraires de l’Évangile selon Jean

I. Le quatrième Évangile et les Synoptiques

1. Quelques points communs
1.1. Le genre littéraire de l’Évangile
1.2. Les récits en parallèle
2. Certains points différents
2.1. Les récits
2.2. Le vocabulaire
2.3. La topographie
2.4. Le style grec
2.5. Les thèmes johanniques

II. Les procédés littéraires du quatrième Évangile

1. Le malentendu
2. L’ironie
3. Le langage symbolique

III. Conclusion

Bibliographie

Abréviation
Texte de l’Évangile selon Jean et traduction
Commentaire
Autre