DOMUNI UNIVERSITAS

Colloque international, Salamanque

Qui fait le droit ? D'où vient la loi ? Aux sources du libéralisme et des droits fondamentaux

Qui fait le droit ? D’où vient la loi ?

Aux fondements du libéralisme et des droits fondamentaux
L’actualité de l’Ecole de Salamanque

 

 

Colloque international organisé par l’Université DOMUNI & la Faculté de Théologie Saint Etienne de Salamanque

En partenariat avec Domuni-Press & Les presses de l’Institut Catholique de Toulouse

Langues : anglais, français, espagnol – traduction simultanée

Coordination : Cl. Marie Monnet & Manuel Angel Martinez Juan o.p.

 


Entre ancienne et nouvelle mondialisation, le colloque qui s’inscrit dans la célébration du Jubilé de l’Ordre des Prêcheurs (8e centenaire). réunira une vingtaine de chercheurs en philosophie, théologie, histoire, science politique & droit de plusieurs nationalités, lieux et continents.

Ouvert à un large public, il articulera les recherches universitaires avec les interrogations contemporaines : comment penser les enjeux du monde d’aujourd’hui à la lumière de la philosophie et de la théologie ? Comment rendre compte de la fécondité et de l’actualité du sillon creusé par l’Ecole des théologiens-juristes de Salamanque ?

L’Ecole « de Salamanque » iInitiée par l’enseignement du dominicain Francisco de Vitoria (1483-1546) et, diffusée par ses disciples, participe au réveil du thomisme au XVIe siècle. Elle s’ancre dans l’héritage de la pensée politique de Thomas d’Aquin pour comprendre les immenses enjeux anthropologiques et politiques de la découverte du Nouveau Monde.


Au XXIe siècle, à l’initiative de l’Ordre des Prêcheurs le processus de Salamanque (Actes du Chapitre de Trogir, juillet 2013) , vise à actualiser les problématiques, en conservant vivante la mémoire de la méthode d’analyse et les fruits de la recherche des théologiens-juristes du XVIe siècle.

Le champ du droit naturel est particulièrement revisité : exerçant une fonction critique dans l’histoire des idées politiques, le droit naturel revêt des acceptions multiples.

Dans la tradition juridique occidentale, l’idée d’ un corps de droit existant au-delà des plus hautes autorités politique a été déterminante, Qqu’il soit relié théoriquement à une source divine (comme dans l’Antiquité) ou dénué de référence au religieux (comme c’est le cas depuis les Lumières), le droit naturel a une fonction : celle de séparer ou en d’autres termes, d’introduire une transcendance.

Cette fonction n’est ni systématique, ni même explicite. Elle s’inscrit dans une tension fondamentale, opposant l’universel et le relatif. En 1948, la Déclaration universelle des droits de l’homme s’appuie sur cette reconnaissance des droits inhérents à la personne valant pour tous, s’imposant théoriquement à tous. De principes philosophiques, les droits humains sont devenus des droits opposables aux Etats .

L’intérêt du colloque sera de :

(re) découvrir les sources bibliques, anthropologiques et théologiques de la pensée politique moderne, plus précisément en étudiant la place de l’Ecole de Salamanque dans l’émergence du corpus politique et juridique, appelé par la suite « libéralisme ». De quelle liberté parlons-nous ?
interroger l’universalité des droits fondamentaux et des instances censées les promouvoir et les protéger ;
analyser dans cette lumière les notions contemporaines de gouvernance, de démocratie, de libéralisme économique, de libre-échange, de commerce international, d’institutions internationales ;
manifester la réception de l’Ecole de Salamanque, à travers des aires culturelles et des champs intellectuels différents. Qu’en est-il de la perception des droits humains (dits universels) dans le monde ? Quelles sont les forces politiques et les idées en concurrence ? Droits humains et démocratie sont-ils synonymes ?


Intervenant.e.s (liste provisoire) :

 

Exposé d'ouverture par Jesus Dias Sariego, directeur de Domuni-Espagne

François Daguet (Toulouse, France) ; Franklin Buitrago Rojas (Rome, Italie) ; Manuel Angel Martinez Juan (Salamanque, Espagne) ; Cl. Marie Monnet (Bruxelles, Belgique) ; Darren Dias (Toronto, Canada) ; Mariano Delgado (Fribourg, Suisse) ; Marcio Couto (Sao Paulo, Brésil), Nicole Giroud (Fribourg, Suisse) ; Bernard Bourdin (Paris, France) ; Alejandro Crosthwaite (Rome, Italie) ; Ramon Hernandez Martin (Salamanque, Espagne) ; Simona Llangela (Genova, Italie) ; Antonio Osuna (Salamanque, Espagne) ; Alfonso Esponera (Valencia, Espagne) ; Augustin Wiliwoli (Louvain, Belgique) ; Lawrence Dewan (Ottawa, Canada) ; Leobardo Almazan (Saint Louis, Missouri) ; Jaime Andrés Arguello (Bucaramanga, Colombie)…



(*) Ce colloque fera l'objet d'un programme détaillé (intervenants, lieux) et des modalités pratqiues d'inscription à partir du 15 mars 2014

Informations : contact@domuni.eu