Dominican International University

Ordre des Prêcheurs - Freres Dominicains

Les racines juives de la messe

25/06/2018

Jean-Baptiste NADLER. Préface de Haïm KORSIA

Père Patrice Sabater, cm

Aller au livre

 

 

Il faut revenir en arrière, certainement sous le Pontificat de Pie XII, et les premiers écrits en 1962 de Jules Isaac sur « l’Enseignement du mépris » et de ceux d’André Neher pour vérifier le chemin parcouru par l’Eglise et, dans quelque autre mesure, par le judaïsme lui-même. Le 15 décembre 1959 à la Sorbonne, Jules Isaac prononce une conférence qu’il intitule : « Du redressement nécessaire de l'enseignement chrétien concernant Israël ». Cette dernière sera éditée par les Editions Fasquelle en 1960 sous le titre de « L'antisémitisme a-t-il des racines chrétiennes ? ». En 1948, déjà, le même historien avait publié « Jésus et Israël ». Ce travail long et patient est accompli de façon précise et définitive par Vatican II et les Déclarations conciliaires attachées au grand texte Nostra Aetate. Peu à peu, ce texte ainsi que les Dix points de Seelisberg se sont diffusés tant dans le christianisme que dans le judaïsme. Une nouvelle période de connaissance, de rencontres, de recherches, de débats et d’amitié allaient pouvoir commencer et perdurer.

Le livre du Père Jean-Baptiste NADLER – prêtre de l’Emmanuel -, préfacé par le Grand rabbin de France Haïm KORSIA, se situe justement à ce point de rencontre. L’ouvrage qu’il publie est d’ailleurs le fruit de rencontres multiples avec la communauté juive, et de présences soutenues à la synagogue de Tours. Il est beau de voir comment un homme - un chrétien et un prêtre - avec un cœur ouvert et aimable peut faire monter de cette présence amicale à la synagogue le fruit de son expérience…, et aussi de sa prière d’homme. Sans doute, ici, avons-nous plus qu’un livre sur la liturgie synagogale en ces rites et en ses intentions. En effet, ce serait davantage un témoignage au cœur d’une liturgie, au cœur d’un cheminement qui apprend à contempler et à regarder nos racines chrétiennes là où elles sont nées. Cependant, à aucun moment, le lecteur aura l’impression d’un quelconque syncrétisme ou d’une dilution faisant d’une religion l’antichambre de l’autre ou démontrant que l’une est supérieure à l’autre. L’auteur veut simplement mettre en lumière les traces de la liturgie du Temple dans nos rites chrétiens de la messe; et principalement ceux attachés à la Pâque juive – Pessah. L’auteur nous dit que « Jésus lui-même agit comme un rabbin, en faisant une relecture rabbinique d’interprétation de l’Ancien Testament. » Nous sommes bien là très loin du prêtre Marcion au IIème siècle voulant faire une coupure radicale avec la Première Alliance (Marcionisme) !

Deux grandes parties font le corps de l’étude ici présentée : Les origines juives des rites chrétiens et La liturgie de la messe accomplit les rites juifs. En suivant les Apôtres « assidus au Temple » et en entrant dans le Mystère d’Israël par le biais de la liturgie, le lecteur est appelé à renouveler sa compréhension de la messe, à la revisiter, à la vivre d’une autre manière en s’attachant aux mots, aux rites, aux symboles, aux mouvements et objets servant à la liturgie. On y perçoit, ainsi, l'influence de la liturgie juive du Temple sur les rites de la messe catholique.

Nous l’avons compris, ce livre court est didactique. Il se lit assez rapidement parce qu’il est pédagogique et va à l’essentiel. Les acteurs de la liturgie paroissiale, les catéchistes, les séminaristes, les délégués diocésains au dialogue avec le judaïsme… pourront se servir de ce petit livre au cœur de leurs responsabilités. Il renouvellera, sans aucun doute, aussi les prêtres et les évêques dans leurs pratiques liturgiques et dans la célébration de l’Eucharistie… Il peut être un bel outil de passage et de rencontres avec des communautés juives.

 

P. Patrice SABATER, cm
16 juin 2018


Jean-Baptiste NADLER, Les racines juives de la messe. Préface Haïm Korsia. Editions de l’Emmanuel, Paris 2015. 124 pages. 12 €.

 

 

Aller au livre






Ressources liés

Trier par :    Date | Nom


Les dieux criminels

21/08/2018

Antoine FLEYFEL

Père Patrice Sabater, cm

Aller au livre

Lire la suite

Préliminaires pour un verger futur

21/08/2018

Karim KATTAN

Père Patrice Sabater, cm

Aller au livre

Lire la suite

Jours tranquilles à Kaboul

21/08/2018

Emmanuel MOY

Père Patrice Sabater, cm

Aller au livre

Lire la suite

Jours tranquilles à Alger

21/08/2018

Mélanie MATARESE et Adlène MEDDI

Père Patrice Sabater, cm

Aller au livre

Lire la suite

Jésus et les femmes

21/08/2018

Enzo BIANCHI

Père Patrice Sabater, cm

Aller au livre

Lire la suite


Le monachisme d'Orient

25/06/2018

Hiéromoine ELISÉE

Père Patrice Sabater, cm

Aller au livre

Lire la suite

Le mois le plus long. Ramadan à Istanbul

25/06/2018

François GEORGEON

Père Patrice Sabater, cm

Aller au livre


 

Lire la suite
Pages :