Dominican International University

Ordre des Prêcheurs - Freres Dominicains

Colloque international, 10-14 juillet 2014

Colloque de Salamanque

Aux sources du libéralisme et des droits fondamentaux
L’actualité de l’Ecole de Salamanque

 

Coordination scientifique : Cl- Marie Monnet op & Manuel Angel Martinez Juan op

  • Introduction

Ce colloque international trilingue - traduction simultanée- a réuni une vingtaine de chercheurs en théologie, droit, philosophie, politique & sc. sociales.  Ouvert à un large public, il articule les recherches universitaires avec les interrogations contemporaines : comment penser les enjeux du monde d’aujourd’hui à la lumière de la philosophie et de la théologie ? Comment rendre compte de la fécondité et de l’actualité du sillon creusé par l’Ecole des théologiens-juristes de Salamanque ?

L’Ecole « de Salamanque » initiée par l’enseignement du dominicain Francisco de Vitoria (1483-1546) et diffusée par ses disciples, participe au réveil du thomisme au XVIe siècle. Elle s’ancre dans l’héritage de la pensée politique de Thomas d’Aquin pour comprendre les immenses enjeux anthropologiques et politiques de la découverte du Nouveau Monde.

Le champ du droit naturel est particulièrement revisité : exerçant une fonction critique dans l’histoire des idées politiques, le droit naturel revêt des acceptions multiples.

Dans la tradition juridique occidentale, l’idée d’un "corps de droit existant au-delà des plus hautes autorités politiques" a été déterminante, qu’il soit relié théoriquement à une source divine (comme dans l’Antiquité) ou dénué de référence au religieux (comme c’est le cas depuis les Lumières), le droit naturel a une fonction : celle de séparer ou en d’autres termes, d’introduire une transcendance.

Cette fonction n’est ni systématique, ni même explicite. Elle s’inscrit dans une tension fondamentale, opposant l’universel et le relatif. En 1948, la Déclaration universelle des droits de l’homme s’appuie sur cette reconnaissance des droits inhérents à la personne valant pour tous, s’imposant théoriquement à tous. De principes philosophiques, les droits humains sont devenus des droits opposables aux Etats .

Les objectifs du colloque sont de :

• (re) découvrir les sources bibliques, anthropologiques et théologiques de la pensée politique moderne, plus précisément en étudiant la place de l’Ecole de Salamanque dans l’émergence du corpus politique et juridique, appelé par la suite « libéralisme ». De quelle liberté parlons-nous ?
• interroger l’universalité des droits fondamentaux et des instances censées les promouvoir et les protéger ;
• analyser dans cette lumière les notions contemporaines de gouvernance, de démocratie, de libéralisme économique, de libre-échange, de commerce international, d’institutions internationales ;
• manifester la réception de l’Ecole de Salamanque, à travers des aires culturelles et des champs intellectuels différents. Qu’en est-il de la perception des droits humains (dits universels) dans le monde ? Quelles sont les forces politiques et les idées en concurrence ? Droits humains et démocratie sont-ils synonymes ?

Télécharger le programme complet

  • Compte rendu

En espagnol:

10 juillet

11 juillet

12 juillet

13 juillet

Biographie des intervenants

  •  Vidéos des interventions

10 juillet 2014- Ouverture

Jesús Díaz Sariego, op (Salamanque)

11 juillet 2014 -  Naissance et rayonnement de l'Ecole de Salamanque

"Es verdaderamente Francisco de Vitoria original?" par Ramón Hernández Martín, op (Salamanque)

"The link of the School of Salamanca with Saint Thomas Aquinas" par Lawrence Dewan, op (Ottawa)

"La existencia de los habitantes del Nuevo Mundo interpela a los teólogos-juristas de Salamanca a comienzos del siglo XVI" par Alfonso Esponera Cerdán, op (Valencia)

"El derecho de gentes: historia de una lucha para la justicia universal" par Antonio Osuna, op (Salamanque)

12 juillet 2014 - Des principes philosophiques aux normes juridiques

 "El príncipe y la ley en Francisco de Vitoria" par Simona Langella (Gênes)

"Les droits naturels de l'homme: quelle comptabilité avec la démocratie?" par Bernard Bourdin, op (Paris)

"La réception de Las Casas" par Nicole Giroud-Awais (Fribourg)

"Análisis crítica de la teoría moderna de los derechos humanos: falta de un marco teórico coherente" par Leobardo Almazan, op (Saint Louis, Missouri)

13 juillet 2014 - Quel libéralisme?

"Le droit positif exclut-il le droit naturel?" par Georges Bergougnous (Paris)

"La libre circulation des personnes" par Claire-Marie Monnet, op (Domuni, Bruxelles)

"L'égalité dans les cultures asiastiques" par Joachim Tam Nguyen Van, op (Domuni, Bruxelles)

"La reconnaissance mutuelle comme fondement éthique du vivre-ensemble" par Augustin Wiliwoli, op (Louvain)

Synthèse finale par Bernard Bourdin, op (Paris) & Cl- Marie Monnet, op (Bruxelles)